Les passions du Skipp

Mes passions: Histoire et civilisations, Tritons et amphibiens, Cétoines, parapsychologie et zététique, etc...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Hommage aux soldats de 14/18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Hommage aux soldats de 14/18   Ven 11 Nov 2005 - 12:43

Bonjour,

A l'âge où insouciant, tout juste sortie de l'adolescence, nous ne pensions encore qu'à nous amuser des milliers, des millions de personnes se sont retrouvés impliqués dans une guerre voulus par les dirigeants. Des paysans et ouvriers français, allemands, anglais, russes, polonais, ect... ont dû quitter leur champs, leur usine, leur famille pour combattre contre d'autres paysans et ouvriers. Suspect



Chaque pays a la conviction d’être attaqué, Chaque camps est persuadé de ne faire que se défendre... Il y a une haine de l’ennemi, présenté comme un « barbare », c’est une guerre juste pour la civilisation. Ce sentiment est attisé par la propagande des médias.

Citation :
Cette culture de guerre comporte des pulsions exterminatrices, portées parfois par des hommes d’Eglise qui prêchent pour une croisade contre les Allemands, y compris en Angleterre. Chaque camp tente de s’approprier Dieu. La foi permet à une grande partie des combattants de tenir : on prie la Vierge, Jeanne d’Arc (béatifiée en 1909, canonisée en 1920), Thérèse de Lisieux (sans doute déjà une référence, béatifiée en 1923, canonisée en 1925). Les monuments aux morts rappellent souvent cette dimension religieuse, par exemple les représentations de type pietà. Les soldats ont été considérés victimes de la propagande, comme dans le cadre des régimes totalitaires d’après la guerre. En fait beaucoup d’objets de propagande sont fabriqués, échangés, vendus. On peut parler d’un double processus vertical (censure, « bourrage de crânes » des autorités civiles et militaires) et horizontal, spontané.

Citation :
La Première Guerre mondiale fut une hécatombe en Europe, 9 à 10 millions de morts, 17 % des mobilisés en France sont morts (22 % pour les officiers, notamment les capitaines), 15 % des mobilisés en Allemagne. Soit 900 morts français par jour, 1 300 allemands, c’est pour les pertes militaires plus que la Seconde Guerre, sauf pour l’URSS.

Toute la société est endeuillée par la guerre : 1/3 des morts ont laissé une veuve. Plus de 600000 en France, un million d’orphelins. Plus d’un million de parents ont perdu un fils ; 2,7 millions de proches ont été affectés. 30 à 40 personnes ont été touchées par la mort d’un soldat. Ces deuils sont parfois multiples.

Le travail de deuil est d’autant plus difficile qu’il n’y a pas eu d’accompagnement du défunt, les familles ont souvent été privées des corps, parfois définitivement : 260 000 disparus, 200 000 impossibles à reconnaître ou non identifiés. (cf ossuaire de Douaumont)

C’est environ la moitié des morts qui ne sont pas réellement connus des familles.

240 000 cercueils ont été rapatriés dans les tombes familiales.

Et tout ça pour qui ? Pour quoi ? Pour des "dirigeants"... Ce sont ceux là même qui de nos jours licencient à tour de bras. De chair à canon, nous ne sommes devenus que moyens de production.

Citation :
"Ceux qui nous ont envoyés sur les champs de batailles
sont les mêmes enculés qui nous mettent sur la paille"
Les sales majestés "Champ d'honneur"

Mais que ceux qui se prennent pour nos maîtres sachent qu'ils sont les serviteurs du peuple!


_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée


Dernière édition par le Dim 4 Fév 2007 - 3:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
JORDI
Habitué
Habitué
avatar


MessageSujet: Re: Hommage aux soldats de 14/18   Mar 4 Avr 2006 - 8:17

Cela m'évoque (en tant que Breton) la terrible histoire de ce soldat breton fusillé pour refus d'obéissance alors que, ne parlant pas le français, il n'avait pas compris ce qu'on lui disait... Evil or Very Mad Je suis content (et surpris à la fois) de voir que la Première Guerre Mondiale intéresse encore aujourd'hui.

Pour les bouquins, j'ai le livre de Pierre Miquel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Hommage aux soldats de 14/18   Mar 4 Avr 2006 - 16:28

JORDI a écrit:
Cela m'évoque (en tant que Breton) la terrible histoire de ce soldat breton fusillé pour refus d'obéissance alors que, ne parlant pas le français, il n'avait pas compris ce qu'on lui disait... Evil or Very Mad
Cette guerre, comme toutes les guerres, a malheureusement conduit bien souvent à l'absurde... J'ai un arrière-grand père qui a faillit être fusillé pour avoir voulu rejoindre ses enfants suite au décès de sa femme morte des suites du souffle d'un obus... Il avait demandé à ses supérieurs l'autorisation de rejoindre ses enfants pour enterrer sa femme, régler les problèmes et placer ses enfants mais ses supérieurs le lui ont refusés... il est alors parti malgrès celà en désobéïssant à ses supérieurs qui l'ont alors déclarés "déserteur". Il a été repris et est passé en conseil de guerre. Il s'en est tiré de peu car il a été acquitté.

JORDI a écrit:
Je suis content (et surpris à la fois) de voir que la Première Guerre Mondiale intéresse encore aujourd'hui.
De part l'une de mes passions, la détection, je trouve régulièrement des reliques de cette guerre: balles, obus, grenades, plaques d'identité militaires, boutons, médailles militaires ou religieuses de soldats, etc... J'ai fait mon service militaire en 1996 et il m'est arrivé de faire une sortie particulièrement difficile... Elle m'a bien fait comprendre que cette sortie qui n'a durée que quelques jours n'était rien face aux longues années de souffrances dans les tranchées qu'ont endurés nos grands-parents ou arrières-grands-parents...

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée


Dernière édition par le Dim 7 Mai 2006 - 12:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
JORDI
Habitué
Habitué
avatar


MessageSujet: Re: Hommage aux soldats de 14/18   Mer 5 Avr 2006 - 8:27

Gilles Servat, dans les années 70, avait chanté:
"Daou c'hant daou ugent mil a zo
Duze kousket er frontiero..."

en français:
"Il y en a deux cent quarante mille
Qui dorment là - bas
Vers la frontière..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Hommage aux soldats de 14/18   Dim 29 Oct 2006 - 1:34

Petite citation trouvée sur le Net:
Citation :
Paul Valery disait quelque chose de ce genre :
"La guerre est un massacre entre gens qui ne se connaissent pas, provoqué par des gens qui se connaissent et ne se massacrent pas."

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Hommage aux soldats de 14/18   Jeu 30 Nov 2006 - 22:42

A propos des poilus et des souffrances qu'ils ont pu endurées je vous recommande d'aller voir le film sortie dernièrement au cinéma: "Les fragments d'Antonin".

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
azerty
P'tit nouveau
P'tit nouveau



MessageSujet: 14/18   Mer 31 Jan 2007 - 17:40

je pense aussi au film "Les sentiers de la gloire" de Stanley Kubrick, qui démontre à merveille la bêtise des chefs.
sur google on peut lire aussi l'histoire authentique "Le pantalon rouge", histoire d'un soldat fusillé pour avoir refusé de porter le pantalon gorgé de sang d'un soldat mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Hommage aux soldats de 14/18   Mer 31 Jan 2007 - 23:26

Et voici: La chanson de Craonne (écrit en 1917)
http://www.dailymotion.com/relevance/search/chanson%2Bcraonne/video/x30dzv_chanson-de-craonne_events
Citation :
Quand au bout d'huit jours, le r'pos terminé,
On va r'prendre les tranchées,
Notre place est si utile
Que sans nous on prend la pile.
Mais c'est bien fini, on en a assez,
Personn' ne veut plus marcher,
Et le coeur bien gros, comm' dans un sanglot
On dit adieu aux civ'lots.
Même sans tambour, même sans trompette,
On s'en va là haut en baissant la tête.

{Refrain:}
Adieu la vie, adieu l'amour,
Adieu toutes les femmes.
C'est bien fini, c'est pour toujours,
De cette guerre infâme.
C'est à Craonne, sur le plateau,
Qu'on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés
C'est nous les sacrifiés !

Huit jours de tranchées, huit jours de souffrance,
Pourtant on a l'espérance
Que ce soir viendra la r'lève
Que nous attendons sans trêve.
Soudain, dans la nuit et dans le silence,
On voit quelqu'un qui s'avance,
C'est un officier de chasseurs à pied,
Qui vient pour nous remplacer.
Doucement dans l'ombre, sous la pluie qui tombe
Les petits chasseurs vont chercher leurs tombes.

{au Refrain}

C'est malheureux d'voir sur les grands boul'vards
Tous ces gros qui font leur foire ;
Si pour eux la vie est rose,
Pour nous c'est pas la mêm' chose.
Au lieu de s'cacher, tous ces embusqués,
F'raient mieux d'monter aux tranchées
Pour défendr' leurs biens, car nous n'avons rien,
Nous autr's, les pauvr's purotins.
Tous les camarades sont enterrés là,
Pour défendr' les biens de ces messieurs-là.

{au Refrain}

Ceux qu'ont l'pognon, ceux-là r'viendront,
Car c'est pour eux qu'on crève.
Mais c'est fini, car les trouffions
Vont tous se mettre en grève.
Ce s'ra votre tour, messieurs les gros,
De monter sur l'plateau,
Car si vous voulez la guerre,
Payez-la de votre peau !

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée


Dernière édition par Skipp le Mar 11 Nov 2008 - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Hommage aux soldats de 14/18   Dim 4 Fév 2007 - 3:12

Une autre chanson sur 14-18: La Butte rouge (écrit en 1919)

DailyMotion: http://www.dailymotion.com/relevance/search/la%2Bbutte%2Brouge%2Brenaud/video/x780e0_la-butte-rouge_travel
Extrait: http://www.chansons-net.com/CD-mp3/montand-p/montand-p-10.mp3

Citation :
Sur c'te butte là, y avait pas d'gigolette,
Pas de marlous, ni de beaux muscalins.
Ah, c'était loin du moulin d'la galette,
Et de Paname, qu'est le roi des pat'lins.

C'qu'elle en a bu, du beau sang, cette terre,
Sang d'ouvrier et sang de paysan,
Car les bandits, qui sont cause des guerres,
N'en meurent jamais, on n'tue qu'les innocents.

La Butte Rouge, c'est son nom , l'baptème s'fit un matin
Où tous ceux qui grimpèrent, roulèrent dans le ravin
Aujourd'hui y a des vignes, il y pousse du raisin
Qui boira d'ce vin là, boira l'sang des copains

Sur c'te butte là, on n'y f'sait pas la noce,
Comme à Montmartre, où l'champagne coule à flôts.
Mais les pauv' gars qu'avaient laissé des gosses,
I f'saient entendre de pénibles sanglots.

C'qu'elle en a bu, des larmes, cette terre,
Larmes d'ouvrier et larmes de paysan,
Car les bandits, qui sont cause des guerres,
Ne pleurent jamais, car ce sont des tyrans.

La Butte Rouge, c'est son nom , l'baptème s'fit un matin
Où tous ceux qui grimpèrent, roulèrent dans le ravin
Aujourd'hui y a des vignes, il y pousse du raisin
Qui boit de ce vin là, boira les larmes des copains

Sur c'te butte là, on y r'fait des vendanges,
On y entend des cris et des chansons.
Filles et gars, doucement, y échangent,
Des mots d'amour, qui donnent le frisson.

Peuvent-ils songer dans leurs folles étreintes,
Qu'à cet endroit où s'échangent leurs baisers,
J'ai entendu, la nuit, monter des plaintes,
Et j'y ai vu des gars au crâne brisé.

La Butte Rouge, c'est son nom , l'baptème s'fit un matin
Où tous ceux qui grimpèrent, roulèrent dans le ravin
Aujourd'hui y a des vignes, il y pousse du raisin
Mais moi j'y vois des croix, portant l'nom des copains.

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée


Dernière édition par Skipp le Mar 11 Nov 2008 - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Hommage aux soldats de 14/18   Mar 11 Nov 2008 - 13:00

Mais 4 arrières grands pères ont tous participés à ce conflit... Un en est revenu militariste et couvert de médaille, un autre en est revenu anti-militariste... Cette guerre devait être la der des der... mais l'Histoire nous prouva le contraire... L'Homme n'a jamais connu de longues périodes de paix... un jour où l'autre son caractère belliqueu reprend le dessus...

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hommage aux soldats de 14/18   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hommage aux soldats de 14/18
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les passions du Skipp :: La Grande Histoire et la petite :: Histoire, Préhistoire, Civilisations, Mythologies et Étymologies-
Sauter vers: