Les passions du Skipp

Mes passions: Histoire et civilisations, Tritons et amphibiens, Cétoines, parapsychologie et zététique, etc...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Il y a 100 ans, le ciel s'embrasait sur la Tunguska...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Il y a 100 ans, le ciel s'embrasait sur la Tunguska...   Mar 1 Juil 2008 - 8:56

Bonjour, Razz

J'en ai encore parlé il y'a peu... Hier cela faisait un siècle que la catastrophe de la Tunguska se produisait... Shocked

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5547
Citation :
Il y a 100 ans, le ciel s'embrasait sur la Tunguska...

Il y a 100 ans, à 7 h 17 min 11 s le matin du mardi 30 juin 1908, une gigantesque explosion s'est produite à une altitude comprise entre 5 et 8 kilomètres du sol au-dessus de la Tunguska, en Sibérie orientale (Russie). Sur plus de 2000 km², le souffle de l'explosion a détruit intégralement la forêt dans la région de la rivière Podkamennaya Tunguska (latitude 60°53'09" Nord, longitude 101°53'40" Est) , couchant les arbres, et le sol a été entièrement calciné sur 200 km². La déflagration a été audible dans un rayon de 1500 kilomètres. Un météore de couleur orange a illuminé le ciel et a été vu depuis l'Europe occidentale. L'onde de choc a été enregistrée sous forme d'une secousse similaire à celle d'un tremblement de terre par le sismographe d'Irkoutsk, à plus de 1000 kilomètres de là. De nombreux sismographes dans le monde détectèrent également la secousse.


Photo prise en 1927...


L'éloignement de la région et les troubles en Russie à cette époque ne permirent une étude sur place que bien plus tard. En 1921, Leonid Kulik, conservateur en chef de la collection de météorites du musée de St Peterbourg, voyagea à travers toute la Russie pour collecter des météorites et des informations sur celles-ci. Visitant le bassin fluvial de Podkamennaya Tunguska, Kulik déduit des témoignages locaux que l'explosion avait été provoquée par un impact géant de météorite. Il persuada le gouvernement soviétique de lancer une expédition vers la région de Tunguska. En 1927, une nouvelle expédition, dirigée à nouveau par Leonid Kulik, atteint son but. Sur les lieux, les scientifiques découvrirent avec étonnement qu'il n'y avait ni cratère, ni trace d'impact, ni débris, mais que sur une vaste étendue, tous les arbres avaient été couchés par le souffle et dépouillés de leurs branches.

Après l'interruption forcée de la Seconde guerre mondiale, les expéditions reprirent en 1958. En 1959 et 1960 Gennady Plekhanov, directeur de l'Institut scientifique de recherche en Biologie et Biophysique. à l'Université de Tomsk, organisa deux expéditions vers le site à la recherche de preuves d'une contamination radioactive, mais en vain. A partir de 1963, le dirigeant de l'Académie des Sciences russe Nikolai Vasiliev coordonna quelque 29 expéditions scientifiques dans la région de Tunguska. Ce n'est qu'en 1989 que les scientifiques étrangers furent officiellement invités à se joindre aux expéditions russes. Depuis, les expéditions se sont multipliées pour tenter de trouver de nouveaux indices.

Un siècle plus tard, l'événement de la Tunguska reste encore un mystère sur bien des points. S'agit-il d'un astéroïde ou d'une comète ? Y a-t-il la trace évidente d'un impact quelque part ? Demeurent également des incertitudes sur les conditions de l'explosion, et de nombreux scénarios basés sur des simulations par ordinateur ont été proposés.

La théorie généralement admise est que le matin du 30 juin 1908, un corps estimé entre 35 et 60 mètres de diamètre, un astéroïde pierreux (probablement une comète), est entré dans l'atmosphère terrestre à la vitesse d'environ 30 kilomètres par seconde sous un angle de 30 à 45 degrés. Au cours de son rapide plongeon, la roche de l'espace d'environ 100 000 tonnes a réchauffé l'atmosphère l'entourant à une température voisine de 25 000°C. A 07h17 heure locale, sous l'action du freinage brutal et de l'échauffement provoqués par le frottement sur les hautes couches de l'atmosphère, l'objet se serait fragmenté et vaporisé, à une altitude comprise entre 5 et 8 kilomètres, libérant une énergie de 10 à 15 mégatonnes, soit l'équivalent de l'énergie libérée par plusieurs centaines de bombes d'Hiroshima.

Source: Gilbert Javaux - PGJ Astronomie

Localisation de la région:


Ére de dévastation de la Tunguska comparée à la surface de Londres:

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
 
Il y a 100 ans, le ciel s'embrasait sur la Tunguska...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cb, grésil, arc-en-ciel
» ciel nocturne et filés d'étoiles
» Je suis perdu à cause d'un problème de ciel
» Le ciel m'attendras
» [Mainard, Dominique] Le ciel des chevaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les passions du Skipp :: La Grande Histoire et la petite :: Histoire, Préhistoire, Civilisations, Mythologies et Étymologies-
Sauter vers: