Les passions du Skipp

Mes passions: Histoire et civilisations, Tritons et amphibiens, Cétoines, parapsychologie et zététique, etc...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le sureau et la grippe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Le sureau et la grippe   Mar 1 Sep 2009 - 22:24

Bonjour, Razz

En ce moment, l'on peut voir de nombreuses baies de sureau noir... bien mûres... sur le bordure des routes et aux abords des bois... Le sureau noir est maintenant délaissé mais il était autrefois très utilisé en cuisine et en pharmacopée locale. Le sureau est originaire d'Eurasie... c'est donc un arbre fruitier bien indigène à chez nous.

Mais attention !!!
1) Il ne faut pas confondre le sureau noir des autres variétés de sureau qui sont toxiques. Il existe en effet principalement 3 variétés de sureau. Je vais expliquer plus loin comment les différencier.
2) Les baies de sureau noir sont légérement toxiques lorsqu'elles ne sont pas cuites. Un adulte peut malgrès tout en manger quelques unes crues sans grand danger.
Voilà probablement les 2 principales raisons qui font que le sureau a été délaissé... autre raison... le fait qu'avec la médicamentation moderne, le sureau avait perdu de son intérêt médicinal.

Les 3 variétés de Sureau de nos régions
Le sureau racemosa ou sureau à grappe
L'arbuste peut faire jusqu'à 4 mètres de haut. On le rencontre plus souvent en zone montagneuse. Les fruits sont disposées en grappe et les baies sont de couleurs rouge. Riche en vitamine C, acide, fortement sudorifiques. On peut l'utiliser en gelée avec d'autres fruits (maxi 50% de racemosa). Les baies doivent être cuites afin qu'elles perdent leur toxicité.


Le sureau noir (Samburus nigra)
L'arbuste peut faire jusqu'à 10 mètres de haut. Conseillées en cas de rhumatismes, Laxatives, diurétiques et sudorifiques, les baies de sureau noir peuvent être accommodées en confitures, en gelées ou en une sorte de sirop, le "Rob de Sureau" en mélangeant une partie de jus de baies épuré pour deux parties de miel que l'on laisse épaissir jusqu'à consistance du sirop. Les baies doivent être cuites afin qu'elles perdent leur toxicité.



Le sureau hièble ou yèble (sambucus ebulus)
N'est pas un arbre ou arbuste comme les autres sureau mais est une herbacée. Il fait au maximum 2 mètres de haut. Les baies de sureau hièble sont toxiques ne pas consommer... Il y'a risque de nausées et de vomissements (surtout chez les enfants). Les fruits du sureau hièble sont portés en corymbe à port dressé alors que pour le sureau noir le port du corymbe est à port retombant.


Intérêt du sureau noir ?
Quel est l'intérêt du sureau noir ? Les baies sont riches en vitamines C, sudorifiques elles font chuter la fièvre, expectorantes elles permettent de dégager les bronches, stimulantes du système immunitaire elles permettent de lutter contre la maladie... Le sureau est particulièrement indiqué pour lutter contre les symptômes de la grippe et des rhumes.

http://www.cpmdq.com/produits.html
Citation :

Recherches

Grippe. En 1993, un essai à double insu avec placebo a été mené auprès de 27 sujets dans un kibboutz israélien au cours d'une épidémie de grippe. Les résultats indiquent qu’un extrait de baies de sureau (sirop Sambucol®) a été nettement supérieur au placebo pour soulager rapidement les symptômes de la grippe1. Au bout de deux jours, 93,3 % des sujets traités au sureau voyaient déjà un soulagement important de leurs symptômes, tandis qu'il a fallu attendre six jours pour que 91,7 % des personnes du groupe placebo montrent une amélioration similaire1. Au cours de la saison grippale 1999-2000, des chercheurs israéliens ont mené, en Norvège, un essai à double insu contre placebo auprès de 60 sujets atteints d’influenza de types A et B2. Les auteurs rapportent que le sirop de sureau a eu pour effet d’enrayer les symptômes de la grippe quatre jours plus tôt et de réduire nettement le recours aux médications de secours en comparaison avec les sujets qui prenaient le placebo. Des données in vitro indiquent que cette préparation (Sambucol®) inhibe le développement de nombreuses souches de types A et B du virus de l'influenza1 et a un effet immunostimulant 3,4.

Rhume et inflammations des voies respiratoires. En 1986, la Commission E approuvait l'usage médicinal des fleurs de sureau pour le traitement du rhume. En 1999, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) reconnaissait l’usage traditionnel des fleurs de sureau comme diaphorétique (qui provoque la sudation) et expectorant. Ces deux organismes rapportaient que des essais in vitro et sur des animaux permettaient d'établir que les fleurs avaient une action anti-inflammatoire, diurétique et sudorifique.

Sinusite. Une préparation fabriquée en Allemagne et comprenant des fleurs de sureau, de la gentiane, de la verveine, de la primevère et de l'oseille (Sinupret®) aurait donné de bons résultats dans des essais menés sur des sujets souffrant de sinusite chronique et aiguë5, mais les résultats de ces études, menées principalement en Allemagne, ne sont pas répertoriés dans la banque de données Medline.

Précautions
Contre-indications


  • Grossesse, allaitement et jeunes enfants. L’OMS déconseille l’usage des fleurs de sureau chez les femmes enceintes, chez celles qui allaitent et chez les jeunes enfants en raison de l’insuffisance de preuves quant à leur innocuité. D’autres sourcesestiment qu’il n’existe pas de restriction à cet égard6,7. L’injection d’une substance isolée (lectine) extraite du sureau à des souris enceintes a eu un effet toxique sur leur foetus. Les auteurs de cette étude ont fait remarquer qu’étant donné les hautes doses administrées, il était peu probable qu'une telle chose se produise chez des humains8. En outre, une étude de pharmacovigilance a porté sur 762 femmes enceintes qui avaient pris, au moins une fois durant leur grossesse, une préparation renfermant, entre autres plantes, des fleurs de sureau (Sinupret®). Elles ont donné naissance à 786 enfants et aucun effet tératogène ou embryotoxique n’a été observé9. La documentation médicale ne signale pas non plus d’effets tératogènes ou embryotoxiques attribuables aux fruits mûrs, et le sirop de sureau était traditionnellement donné aux enfants.
  • Personnes allergiques aux plantes de la famille des caprifoliacées.

Effets indésirables

  • Rarement, légers troubles gastro-intestinaux passagers.

Interactions
Avec des plantes ou des suppléments

  • Théoriquement, les effets du sureau pourraient s’ajouter à ceux des plantes ou des suppléments qui ont une action diurétique, décongestionnante ou anti-inflammatoire.
Avec des médicaments

  • Théoriquement, les effets du sureau pourraient s’ajouter à ceux des médicaments de synthèse qui ont une action diurétique, décongestionnante ou anti-inflammatoire.
  • Théoriquement, le sureau pourrait contrer les effets des immunodépresseurs.


Gourmandises aux fruits de sureau:
http://www.salamandre.net/files/shared/Gourmandises_3.pdf
Contre la grippe, le sirop de sureau noir:
http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=2004102500

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
yoda
Fada
Fada
avatar


MessageSujet: Re: Le sureau et la grippe   Mar 23 Nov 2010 - 21:13

Dans ma prime jeunesse, ma mère faisait des beignets à base de fleurs de sureau, comme quoi ce n'était pas oublié partout !
Depuis, elle a également appris qu'elle pouvait faire de la confiture ou de la gelée avec les fleurs ou les fruits (en ce moment, j'en prends le matin).
Et je connais également la limonade de sureau, boisson rafraichissante très sympa ! Ces arbre est vraiment une merveille, on fait de tout avec le sureau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Le sureau et la grippe   Mar 23 Nov 2010 - 21:25

yoda a écrit:
Dans ma prime jeunesse, ma mère faisait des beignets à base de fleurs de sureau, comme quoi ce n'était pas oublié partout !
Depuis, elle a également appris qu'elle pouvait faire de la confiture ou de la gelée avec les fleurs ou les fruits (en ce moment, j'en prends le matin).
Et je connais également la limonade de sureau, boisson rafraichissante très sympa ! Ces arbre est vraiment une merveille, on fait de tout avec le sureau !
C'est vrai... par contre, ça ne doit pas avoir trop de goût...

J'ai déjà goûté une baie...

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
yoda
Fada
Fada
avatar


MessageSujet: Re: Le sureau et la grippe   Mar 23 Nov 2010 - 21:31

ça n'a pas un goût très fort, mais c'est largement suffisant à moins d'être enrhumé ou de fumer comme un pompier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sureau et la grippe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sureau et la grippe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grippe
» grippe h1n1
» Après le grippe A, la fièvre Q
» Que pensez vous du vaccin contre la grippe H 1 N1
» La Pandémie est terminé ( grippe H1N1 )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les passions du Skipp :: Divers :: Recettes de cuisine-
Sauter vers: