Les passions du Skipp

Mes passions: Histoire et civilisations, Tritons et amphibiens, Cétoines, parapsychologie et zététique, etc...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Des exolunes habitables seront-elles repérées par Kepler ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Des exolunes habitables seront-elles repérées par Kepler ?   Mer 9 Sep 2009 - 13:34

Bonjour,

La vie a-t-elle put apparaître sur le satellite d'une planète géante... on ne l'imaginais pas auparavant... car l'on pensait que les planètes géantes n'avaient put se former que bien trop loin de leur étoile pour permettre d'être dans une zone vivable... et pourtant...

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/des-exolunes-habitables-seront-elles-reperees-par-kepler_20408/#xtor=RSS-8
Citation :
Des exolunes habitables seront-elles repérées par Kepler ?
Par Laurent Sacco, Futura-Sciences

Notre galaxie pourrait abriter des milliers, voire des millions, d’exolunes habitables en orbite autour de planètes géantes. C'est l'avis d'un chercheur de l’University College London, qui pense que Kepler, télescope spatial de la Nasa, pourrait les détecter dans un rayon de seulement quelques centaines d’années-lumière.

Dans les œuvres de science-fiction, l’évocation d’une planète tournant dans un système solaire double n'est pas rare, à l'instar du célèbre double coucher de soleil sur la planète Tatouïne dans Star Wars. Récemment, les observations de Spitzer ont permis à plusieurs astrophysiciens d’affirmer que des planètes devaient bien exister dans des systèmes binaires et que cette situation est probablement la règle et pas l’exception.

Selon une équipe de chercheurs menée par David Kipping de l'University College London, la réalité pourrait être encore plus proche de Star Wars. Dans le premier épisode (dans l'ordre de la sortie sur les écrans), l’empire traque les rebelles jusqu’à leur base secrète en orbite autour de la géante gazeuse Yavine. Les images du film montrent cette base dans un environnement rappelant la forêt d’Amérique centrale et Yavine IV, bien qu’en orbite rapprochée autour d’une planète similaire à Jupiter, possède manifestement un climat et une atmosphère favorables à la vie.

Or, alors que les simulations et les modèles analytiques jusqu'à la fin des années 1980 prédisaient que des planètes géantes devaient nécessairement orbiter à de grandes distances de leurs étoiles hôtes, les observations des exoplanètes à partir de 1995 montrèrent que ce n’était pas le cas. On pouvait donc imaginer des géantes gazeuses dans la zone d’habitabilité d’une étoile et ainsi une vie à la surface d’une de ses lunes devenait une possibilité crédible soutenue par les observations de l’astrophysique.

Une lune fait bouger sa planète...
Ce scénario a été pris au sérieux par Kipping et ses collègues dans un article de Monthly Notices of the Royal Astronomical Society et dont le contenu est accessible sur Arxiv. Les chercheurs savaient déjà qu’il était possible de détecter une « exolune » en orbite autour d’une exoplanète par la méthode des transits mais ils sont parvenus à une conclusion encore plus étonnante. Les instruments de Kepler, le télescope spatial de la Nasa, lancé en mars 2009, seraient d'ores et déjà capables de détecter des lunes en orbite autour de géantes gazeuses ressemblant à Saturne !



Rappelons que pour détecter la présence d’une exoplanète, Kepler observe et mesure la courbe de variation de la luminosité de certaines étoiles. Lorsqu’une planète transite devant ou derrière cette étoile, une faible variation périodique est observable. C’est particulièrement le cas si la planète est une géante et que sa période orbitale est courte. On peut s’attendre à cette configuration autour de naines rouges.
De manière générale, si l’on considère une planète ressemblant à Saturne, moins dense que Jupiter mais presque aussi grosse qu’elle, une lune d’une fraction non négligeable de la masse de la Terre fera osciller sa planète autour du centre de masse du système. Il en résultera une légère variation, bien caractéristique, de la courbe de lumière lors du transit.

En simulant la réponse des instruments de Kepler pour des exolunes de géantes dans la zone d’habitabilité autour d’étoiles situées dans un rayon de 500 années-lumière, les chercheurs ont montré que même des exolunes possédant seulement 0,2 fois la masse de la Terre n’échapperaient pas à la détection. Il ne reste plus qu'à se mettre en chasse...

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
 
Des exolunes habitables seront-elles repérées par Kepler ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Braun, Bernadette] Elles
» Les Mises à jour Seront écrit ici
» Elles font le show
» Que font elles ?
» festival Muzik'Elles - meaux - du 21 au 23 septembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les passions du Skipp :: Le monde du vivant :: La vie, son émergence, son évolution, ses crises, sur Terre et ailleurs...-
Sauter vers: