Les passions du Skipp

Mes passions: Histoire et civilisations, Tritons et amphibiens, Cétoines, parapsychologie et zététique, etc...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Au nom de l'Islam...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Au nom de l'Islam...   Mar 17 Aoû 2010 - 15:50

Bonjour,

Reportage intéressant en 2 partie: "Au nom de l'Islam". Il explique la montée de l'extrémisme islamiste.

Partie 1: Le ressentiment
http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/4008901001/au-nom-de-l-islam-le-ressentiment.fr.html
Partie 2: Djihad ou démocratie ?
http://www.ina.fr/economie-et-societe/justice-et-faits-divers/video/4009329001/au-nom-de-l-islam-djihad-ou-democratie.fr.html

A une époque où l'Islam inquiète, il est bon de tâcher de comprendre comment l'on a put en arriver là...

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée


Dernière édition par Skipp le Mar 24 Aoû 2010 - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
soucolline
Vétéran
Vétéran
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Mar 24 Aoû 2010 - 17:44

Salut,

Personellement, j'avoue avoir un problème avec l'Islam.
Premierement, du fait du traitement réservé aux femmes dans la majorité des régions d'obédience islamique.
Deuxiemement, du fait de la soumission à la charia, qui me parait incompatible avec la démocratie.
Mais bon, il est en général impossible d'en parler sereinement sans être aussitôt traité de raciste.
Et essayer d'expliquer qu'un musulman peut aussi bien être maghrébin qu'africain ou arabe ou indo-aryens ou asiatique n'y change rien...

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Mar 24 Aoû 2010 - 22:31

soucolline a écrit:
Personellement, j'avoue avoir un problème avec l'Islam.
Premierement, du fait du traitement réservé aux femmes dans la majorité des régions d'obédience islamique.
Deuxiemement, du fait de la soumission à la charia, qui me parait incompatible avec la démocratie.
Mais bon, il est en général impossible d'en parler sereinement sans être aussitôt traité de raciste.
Et essayer d'expliquer qu'un musulman peut aussi bien être maghrébin qu'africain ou arabe ou indo-aryens ou asiatique n'y change rien...
C'est clair... j'en viens de plus en plus à penser comme toi. Surtout depuis que je suis allé discuter sur certains forums maghrébins... J'en suis ressorti... très déçu... Il faut voir le nombre de personnes qui y critiquent l'occident en nous accusant de tout les maux. Rolling Eyes

C'est aussi une religion où l'on ne trouve pas de clergé central... et où, donc, les imams peuvent dire tout et n'importe quoi. L'on entend bien plus les musulmans appelés au meurtre plutôt que d'appeler à la tolérance... pourtant, des musulmans modérés il y'en a... mais on ne les entend pas.

Le souci de l'islam est qu'il se veut aussi juridique... il dicte des lois, la charia, au peuple... et cette charia date du haut moyen-âge... il ferait bien de réformer leur religion... mais le problème est que les salafistes sont actuellement ceux qui font moteurs chez les musulmans... Le courant salafiste est celui qui est soutenu par l'argent du pétrole des saoudiens. Ils forment les imams qu'ils envoient dans tous les pays où se trouvent des musulmans... résultat: les pays où l'islam soufiste, tolérant, était majoritaire deviennent de plus en plus à tendance salafiste. Et ce courant islamiste utilise les même méthodes que les sectes pour se diffuser dans les banlieues, les cités, les prisons, etc...

Pour ce qui est du traitement de la femme chez les musulmans... malheureusement, dans de nombreuses autres religions et dans de nombreux pays les femmes sont maltraitées, dévalorisées... ce n'est donc pas une tare qui est purement musulmane.

Autre chose qui est très dérangeant dans l'islam, c'est le principe du djihad... comme si le fait de massacrer des non-musulmans faisait que l'on irait tout droit au paradis...

Quant au Coran... sa lecture laisse... perplexe... je l'ai lut et... on y lit des choses qui montre que l'islam est très arriéré par rapport au christianisme ou au bouddhisme.

Et ne parlons même pas de la viande halal... il y'a encore peu il m'était arrivé d'en acheter... Je trouvais que la viande était bonne... pas meilleure que la viande non halal (contrairement à ce que dirait les musulmans) mais bonne... mais l'on m'a appris comment les animaux sont massacrés pour faire leur viande... sur le coup, je me suis dit que non, en France ce n'était pas possible, il serait interdit de faire ce qu'ils font aux animaux pour préparer leurs viandes halal... mais... si... j'ai vu les vidéos et j'ai été scotché...

Il serait temps que l'islam se réforme et se rapproche des idées des droits de l'Homme... malheureusement l'on en est loin. Je crois que tout cela ne fait que nous conduire de plus en plus vers le communautarisme...

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
soucolline
Vétéran
Vétéran
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Mer 25 Aoû 2010 - 17:24

Citation :
Il faut voir le nombre de personnes qui y critiquent l'occident en nous accusant de tout les maux. Rolling Eyes
D'un côté, objectivement, ils n'ont pas tout à fait tort.
De l'autre, c'est toujours plus facile de voir la paille dans l'oeil du voisin...

Citation :
L'on entend bien plus les musulmans appelés au meurtre plutôt que d'appeler à la tolérance... pourtant, des musulmans modérés il y'en a... mais on ne les entend pas.
Je pense qu'il y a beaucoup d'hypocrisie derrière cette attitude. A savoir que beaucoup de modérés aimeraient plus d'Islam dans la société, mais ne sont pas près à tout pour cela. Mais si une minorité fait le sale boulot pour eux, alors c'est tout benef...
Tout comme, pour être honnête, si demain une minorité en France s'en prenait aux immigrés et les 'renvoyer chez eux', une majorité regretterait les violences mais s'en accomoderait....
Cela a déja été vu chez nous par le passé, n'est-ce pas ?

Citation :

Le souci de l'islam est qu'il se veut aussi juridique...

C'est même LE problème, qui le rend incompatible avec notre mode de fonctionnement ( laïcité, démocratie).

Citation :
Je crois que tout cela ne fait que nous conduire de plus en plus vers le communautarisme...

Si tu es parieur, met un billet sur Marine Le Pen en 2017.
Je disais à mes potes l'autre jour, en désignant nos 7! filles qui jouaient à côté, que c'étaient elles qui améneraient LePen fille au pouvoir, le jour ou elles n'auront plus d'autre choix si ce n'est se soumettre et acheter un voile pour avoir un boulot dans un bureau à majorité musulmane, ou faire leurs courses dans tel ou tel magasin.
Note que ce n'est pas mon choix, car j'ai conscience que ce jour là, ce sera la guerre civile !
Quoique cela pourrait arriver plus tôt, avec cette crise qui n'est pas prête de finir, au contraire...

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Ven 27 Aoû 2010 - 16:21

soucolline a écrit:
Citation :
Il faut voir le nombre de personnes qui y critiquent l'occident en nous accusant de tout les maux. Rolling Eyes
D'un côté, objectivement, ils n'ont pas tout à fait tort. De l'autre, c'est toujours plus facile de voir la paille dans l'oeil du voisin...
Ils ont aussi tendance à très largement exagéré... ça tourne même à la parano... Un exemple: en Afghanistan l'ONU serait là haut pour y commettre des meurtres contre les musulmans... et la plupart des attentats seraient fait par l'ONU...

Et puis, comme tu le dis, les musulmans sont très loin d'être blanc comme neige pour ce qui est des massacres et atrocités. A savoir que la traite des esclaves par les musulmans que cela soit en Afrique ou en Europe, a été bien plus meurtrière et a conduit au déportement de bien plus de personnes... et ne parlons pas des turcs qui dans les années 20 ont déportés ou massacrés le tiers de leur population...

Petit article sur les talibans: http://www.unhcr.org/refworld/country,,AMNESTY,,AFG,4562d8cf2,3ae6a98b4,0.html

soucolline a écrit:
Je pense qu'il y a beaucoup d'hypocrisie derrière cette attitude. A savoir que beaucoup de modérés aimeraient plus d'Islam dans la société, mais ne sont pas près à tout pour cela. Mais si une minorité fait le sale boulot pour eux, alors c'est tout benef...
Je souhaite que cela ne soit pas vrai pour la majorité des musulmans modérés...

soucolline a écrit:
Citation :
Le souci de l'islam est qu'il se veut aussi juridique...
C'est même LE problème, qui le rend incompatible avec notre mode de fonctionnement (laïcité, démocratie).
C'est clair... et j'espère que les choses vont avancer... mais au vu de ce qu'il se passe et des personnes qui prennent la parole actuellement, j'en doute un peu...

soucolline a écrit:
Citation :
Je crois que tout cela ne fait que nous conduire de plus en plus vers le communautarisme...
Si tu es parieur, met un billet sur Marine Le Pen en 2017.
Je disais à mes potes l'autre jour, en désignant nos 7! filles qui jouaient à côté, que c'étaient elles qui améneraient LePen fille au pouvoir, le jour ou elles n'auront plus d'autre choix si ce n'est se soumettre et acheter un voile pour avoir un boulot dans un bureau à majorité musulmane, ou faire leurs courses dans tel ou tel magasin.
Note que ce n'est pas mon choix, car j'ai conscience que ce jour là, ce sera la guerre civile ! Quoique cela pourrait arriver plus tôt, avec cette crise qui n'est pas prête de finir, au contraire...
Je ne pense pas que l'extrême-droite soit prête à passer lors de prochaines élections... et je ne pense pas que cela soit souhaitable... quoique, ça permettrait peut être d'entraîner des réactions... Il y'en a marre des incivilités de plus en plus nombreuses...

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
soucolline
Vétéran
Vétéran
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Sam 28 Aoû 2010 - 6:32

Citation :
Je ne pense pas que l'extrême-droite soit prête à passer lors de prochaines élections..

Dans l'état actuel des choses, moi non plus. Mais :
1929 : Crach boursier
1933 : Fond du fond du trou
1933 : Election de Hitler
1936 : Election du front populaire ( des extrémistes aussi à l'époque)
1939 : GM2
Les choses vont parfois très vite. Il peut y avoir des événements catalyseurs comme un 2eme crach boursier aprés 15/09, un fait divers particulièrement odieux, un événement géopolitique international...

Citation :
et je ne pense pas que cela soit souhaitable... quoique, ça permettrait peut être d'entraîner des réactions...

Tu as bien résumé la situation : notre non-choix, en tant qu'électeurs, entre la bienpensence inerte de l'UMPS silent et l'activisme peu fréquentable du FN army

Citation :
Il y'en a marre des incivilités de plus en plus nombreuses...

Là, c'est toi qui fait le lien entre Islam et violence sociale... Rolling Eyes
Association d'idées entre Immigration <=> Violence et Immigration <=> Islam ?
Quoiqu'il en soit, les bastonnades parfois mortelles au bord de l'autoroute ou sur les parkings, les pillages en bandes organisées, les quartiers en guerrillera urbaine....nous n'en sommes plus aux incivilités !

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda
Fada
Fada
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Mar 23 Nov 2010 - 23:32

Skipp a écrit:
Ils ont aussi tendance à très largement exagéré... ça tourne même à la parano... Un exemple: en Afghanistan l'ONU serait là haut pour y commettre des meurtres contre les musulmans... et la plupart des attentats seraient fait par l'ONU...
C'est malheureusement de bonne guerre. Entre les musulmans dans leur pays qui fantasment sur un occident "méchant" et des traditions idylliques, et la peur de perdre leur culture face aux assaut de la vision américaine du monde, et les braves Français de la droite décomplexée qui fantasment sur un islam voulant conquérir l'Europe, la peur de perdre leur culture face à l'immigration et sur un passé idyllique... on est de plus en plus proches du clash ! Et ce surtout à cause de fantasmes...

Il y a un problème avec l'islam, c'est celui qui n'est pas modéré. Ce n'est pas nier le problème que constater que cela ne concerne pas tous les musulmans, qui en sont les 1eres victimes... Chercher à le contrer en opprimant l'ensemble des musulmans ne fera que le renforcer. Par contre, une bonne taxe carbone pour cesser de le financer serait plus efficace... siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Mer 24 Nov 2010 - 19:37

yoda a écrit:
Il y a un problème avec l'islam, c'est celui qui n'est pas modéré. Ce n'est pas nier le problème que constater que cela ne concerne pas tous les musulmans, qui en sont les 1eres victimes... Chercher à le contrer en opprimant l'ensemble des musulmans ne fera que le renforcer.
Le problème de l'islam est aussi qu'il n'a pas de tête... pas de cadre... Chaque imam peut lancer une fatwa comme il l'entend... du coup ce sont surtout les plus extrémistes que l'on entend... Il faudrait que les modérés, les pacifistes, s'organisent... mais à priori ils ne voient aucun raison de le faire... ils ne se sentent pas concernés...

yoda a écrit:
Par contre, une bonne taxe carbone pour cesser de le financer serait plus efficace...
C'est clair que ça affaiblirait les saoudiens salafistes (extrémistes)... Peut être même que si tous les pays développés ou en voie de développement faisait ainsi l'OPEP serait contraint de baisser ses prix ce qui amoindrirait l'augmentation du prix du carburant dû à la taxe carbone... scratch

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
yoda
Fada
Fada
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Jeu 25 Nov 2010 - 10:08

Skipp a écrit:
Le problème de l'islam est aussi qu'il n'a pas de tête... pas de cadre... Chaque imam peut lancer une fatwa comme il l'entend...
Je ne trouve pas que c'est un problème. Bien au contraire, il y a ainsi liberté de pensée et de conscience individuelle. Si un musulman n'est pas d'accord avec son imam, ce n'est pas un problème, il reste un musulman. Je préfère ça au catholicisme, où pour être catholique on t'explique ce que tu dois croire...
Et puis la plupart des religions sont comme l'islam, elles privilégient la liberté de conscience. Le catholicisme fait figure d'ovni, et encore il ne s'agit même pas d'une religion, mais d'une sous-entité d'une religion, de nombreux chrétiens ne sont pas catholiques.

Citation :
du coup ce sont surtout les plus extrémistes que l'on entend...

C'est simplement parce qu'on leur donne la parole, à eux.

Citation :
Il faudrait que les modérés, les pacifistes, s'organisent... mais à priori ils ne voient aucun raison de le faire... ils ne se sentent pas concernés...
Je ne vois vraiment pas ce qui te permet de dire ça. D'une part la dernière phrase est assez insultante. Sur Terre, il n'y a aucun endroit au monde où un musulman peut vivre en paix. Dans un pays musulman instable, il peut être flingué à tout moment par un extrémiste. Dans un pays musulman sous une dictature suivant la charia, il n'a aucune liberté de pratiquer sa religion comme il le veut. Dans un pays musulman à dictature laïque, il n'a aucun droit de s'exprimer, l'islam extrême lui est brandi comme un épouvantail pour justifier son absence de liberté. Dans un pays non musulman, il est considéré avant tout comme un terroriste qui opprime les femmes et qui ne prouve pas assez son opposition à l'islamisme.
Alors oser dire qu'ils ne se sentent pas concerné par ce qui pourrit leur vie tous les jours, c'est culotté...

Quant à dire qu'il ne s'organisent pas... ils ne sont pas puissants, personne ne les aide, et ils n'ont pas le moindre audimat, mais ça ne signifie pas qu'ils ne font rien.

Citation :
C'est clair que ça affaiblirait les saoudiens salafistes (extrémistes)... Peut être même que si tous les pays développés ou en voie de développement faisait ainsi l'OPEP serait contraint de baisser ses prix ce qui amoindrirait l'augmentation du prix du carburant dû à la taxe carbone... scratch
Et relancerait la consommation de pétrole, ce qui ferait remonter aussitôt le prix du baril... Faut une taxe carbone progressive, et ne permettant jamais la moindre baisse à la pompe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soucolline
Vétéran
Vétéran
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Sam 27 Nov 2010 - 7:36

Citation :
La taqiya ou « dissimulation » est une pratique couramment admise dans le monde islamique. Elle consiste à tromper l’adversaire non-musulman quand celui-ci est en position de force, soit en lui cachant que l’on est musulman, soit en lui mentant sur les intentions qu’on nourrit à son égard.

Cette pratique se fonde sur un passage du Coran (sourate III, verset 28), qui enjoint aux musulmans de ne pas cultiver l’amitié des non-musulmans mais au contraire d’user de « précautions » à leur égard. L’exégète et chroniqueur iranien sunnite At-Tabari, qui vécut au IXe siècle et au début du Xe siècle, l’interprète de la façon suivante : « Si vous, musulmans, vivez sous l’autorité des non-musulmans et craignez pour votre vie, protestez en paroles de votre loyauté à leur égard tout en les haïssant en pensée. » Ibn al-Arabi, un théologien et mystique andalou des XIIe et XIIIe siècles, et Al-Qurtubi, un juriste hispano-égyptien du XIIIe siècle, sunnites tous les deux, autorisent les musulmans « opprimés » à feindre « provisoirement » une conversion à une religion non-musulmane et si nécessaire à exécuter des rites ou des actes que le Coran tient pour criminels. La plupart des autorités musulmanes, jusqu’à ce jour, regardent en outre le recours à la ruse et à la trahison en tant de guerre comme une forme légitime de taqiya, à laquelle le Prophète lui-même a recouru : une affirmation qui prend tout son sens quand on sait que, selon l’islam, toutes les relations entre musulmans et non-musulmans relèvent a priori de la guerre, du moins tant que les seconds n’auront pas fait acte de soumission envers les premiers et accepté de payer la jiziya, ou « capitation ».


Citation :
Le premier principe islamique est le primat du collectif, ou l'Ouma. Dans ce mot, le radical oum signifie la mère et l'ouma signifie que les musulmans doivent être vis-vis de l'Islam comme les enfants vis-à-vis de leur mère. Le primat du collectif est l'inverse de ce qui se passe dans nos sociétés d'aujourd'hui.

Notre conception est que la société est au service de chaque personne pour l'aider à se développer. La conception collectiviste est que chaque personne est au service de la collectivité pour asseoir sa puissance. C'est un des éléments communs entre le socialisme total et l'Islam.

* Le deuxième principe est le fondement de la morale. Un dissident russe disait : ce qui est moral, c'est ce que le pouvoir déclare bon au moment présent (cela changera peut-être demain, et la morale changera demain). Islam veut dire "soumission" et musulman "personne soumise".

Beaucoup d'intellectuels musulmans vous diront qu'il s'agit seulement de la soumission à Dieu. Mais si vous lisez le Coran, vous verrez qu'il est dit une vingtaine de fois "obéissez à Dieu, obéissez au prophète" et une fois "obéissez au prophète" (sans ajouter à Dieu).

Mais il n'y a pas de verset où il est dit seulement "obéissez à Dieu". Une autre fois il est dit "obéissez à Dieu, au prophète, et à ceux qui ont autorité", c'est-à-dire au calife et à ses représentants.

Le calife est le lieutenant d’Allah, il faut lui obéir, ainsi qu’à ses représentants, comme à Allah lui même. La soumission, c'est la base de la morale musulmane et c'est aussi un élément commun entre tous les systèmes totalitaires.

* Un autre principe encore est la lutte contre tout ce qui développe le moi.

Un des premiers éléments qui développent le moi, c'est l'affectivité.

Vous connaissez certaines des règles du statut féminin islamique, en particulier la polygamie.

Un homme peut avoir quatre femmes mais une femme ne peut pas avoir quatre maris. Il n'y a pas que cela. Un homme peut avoir toutes les concubines qu'il veut, pour autant que ce ne soient pas les femmes d'un autre musulman.

Une femme, si elle a un concubin, peu importe qu'il soit musulman ou pas, est tuée par lapidation.

Dans un tribunal, il faut deux femmes pour avoir le même poids qu'un homme. En héritage, la femme n'a qu'une demie part. Le mari peut répudier sa femme mais la femme ne peut répudier son mari.

L'idéologie musulmane est fondée sur le Coran, et sur les hadiths, les paroles ou les actes de Mahomet. Il y en a un million et demi. Il aurait fallu 600 ans pour qu'il les énonce. Tout le monde sait bien, musulmans compris, que la plupart des hadiths sont apocryphes.

Il y a cependant six recueils, contenant au total 20 000 hadiths, tenus pour assurément authentiques. Parmi ceux là il y en a un, celui de Boukhari, qui est tenu pour particulièrement sûr. Le Coran et le recueil de Boukhari sont les deux seuls livres sur lequel un musulman peut poser la main pour prêter serment.

Dans ce recueil Mahomet explique : "vous savez que les femmes ont un demi témoignage devant un tribunal, eh bien c'est à cause de l'infériorité de leur intelligence".

Il dit qu'il a eu la vision de l'enfer. Il y avait surtout des femmes.

Il dit aussi qu'il y a eu dans l’histoire des hommes parfaits, mais pas de femmes parfaites.

Ou encore, en reprenant l'histoire de la Bible selon laquelle Eve aurait été faite avec une côte d'Adam, "la femme est faite à partir d’une côte, elle est tordue comme une côte, si vous essayez de la redresser, vous la cassez, alors laissez là être tordue et jouissez en comme d'une tordue".

La conclusion c'est la définition sunnite du mariage "le mariage c'est le contrat par lequel on acquiert les organes génitaux d'une femme dans l'intention d'en jouir".

Dans une pareille idéologie, il est difficile de respecter une femme et de construire un amour conjugal.

Cela peut arriver de temps en temps parce que les hommes ne sont pas toujours complètement soumis à l'idéologie, mais il y a une massive pression sociale pour l'empêcher.

Cette destruction de l’affectivité et du respect dans la relation conjugale est un destructeur du moi, pour l’homme comme pour la femme.

Dans les socialismes totaux, la destruction de l’affectivité était obtenue par la culture de la dénonciation. N'importe qui pouvait dénoncer n'importe qui. Vous ne pouviez avoir confiance ni dans votre conjoint, ni dans vos parents, ni dans vos enfants, ni dans vos amis.

Les socialistes soviétiques avaient fait un héros de Pavel Morozof, un gamin de 14 ans qui avait dénoncé son père parce qu'il protégeait des koulaks condamnés à mort. Le père est mort au Goulag. Encore aujourd'hui, à Moscou, le lieu de réunion des komsomols s'appelle le palais Morozof. Ces dénonciations mutuelles forment un système qui détruit toute confiance mutuelle, ce qui entraîne la mort de l'affectivité.

Cette lutte contre l’affectivité a été complétée, dans les débuts du socialisme soviétique, par une attaque contre le mariage - qui n'a pas duré très longtemps mais qui a été extrêmement forte. Dans les appartements construits dans les années 1920 il n'y avait pas de cuisine de façon que les gens soient contraints de prendre leurs repas en commun. En fait ils préféraient utiliser des réchauds pour pouvoir prendre quand même leurs repas en famille.

L'Islam détruit l'affectivité en écrasant les femmes, les socialismes totaux par la culture de la dénonciation et les entraves à la vie conjugale, les moyens sont un peu différents, mais le résultat est le même.

Un autre destructeur du moi est la lutte contre l’intelligence.

Le traitement des contradictions du Coran montre les procédés à l’œuvre dans l’Islam. Par exemple une sourate que citent tout le temps les musulmans (verset 257 de la sourate 2) : "Pas de contrainte en religion" est en contradiction avec un autre verset qui s'appelle le verset de l'épée "massacrez tous les hérétiques".

On avait demandé à Mahomet comment ces deux sourates venues d’Allah pouvaient se contredire. La réponse se trouve dans la sourate 2 verset 100 et dans la sourate 16 versets 104 et 105, qui disent qu’Allah est le maître du Coran; il en fait ce qu'il veut.

Quand il remplace un verset par un autre, le nouveau est meilleur.

Et ceux qui pensent que Mahomet est un faussaire iront en enfer.

Le Coran est comme un paquet de circulaires dont la dernière en date annule et remplace celles qui précèdent sur le même sujet.

De ce fait, tous les versets modérés sont annulés par les versets violents, qui sont postérieurs. Dans ce cas la contradiction est résolue, par un procédé dont la validité peut être mise en doute, mais dans d’autres cas, la contradiction est délibérément maintenue.

Un certain nombre d'exemples sont donnés par le recteur de l'Université Al Azhar du Caire, la plus grande université musulmane. Il y a des impôts sur les riches pour fournir de l'argent aux pauvres, et pour conduire les guerres de conquêtes. La richesse est déterminée par le nombre d'animaux. A partir de cinq chameaux il faut payer l'impôt. Mais on n'en paie pas pour les troupeaux de chevaux, même s’il y en a plusieurs milliers.

Quand une femme est indisposée, elle a droit au jeûne, mais pas à la prière. Or la prière est plus importante que le jeûne.

Quand un voleur commet un larcin, on lui coupe la main, parce qu’elle a été l’instrument de la faute,mais on ne coupe pas ce que vous pensez à un violeur ou à un adultère.

Il y a toute une série de contradictions de ce genre. Le recteur d'Al Azhar explique que c'est délibéré. C'est pour montrer qu'Allah n'est pas lié par la logique. Il n'est pas lié non plus par la morale. S'il avait dit qu'il fallait mentir, c'est le mensonge qui serait bon.

Tabari, un des plus grands exégètes du Coran, explique que celui qui l'aborde avec son intelligence, et qui est dans le vrai, est cependant en faute : nul n'a le droit d'avoir raison.

L'Islam rejette les nouveautés qu’il appelle des bida. De façon caractéristique, ce mot signifie à la fois nouveauté, et faute morale consistant à faire ou penser quelque chose de nouveau.

Ce point de vue rend impossible le progrès, notamment économique, avec pour résultat que la plupart des pays musulmans connaissent une très grande pauvreté. 57 Etats font partie de la conférence des Etats Islamiques. Leur niveau de vie est 22 fois inférieur à celui de l'Europe.

Sur ces 57 Etats, 8 sont pétroliers et 3 ne sont que partiellement musulmans : la Turquie, qui depuis 80 ans essaie d'être laïque, le Liban, où il y a 45% de chrétiens, et la Malaisie, où il y a 28% de Chinois et 7% d'Indiens. Ces trois là sont six fois plus riches que les autres.

Si vous enlevez les Etats pétroliers et les Etats partiellement musulmans, le reste, soit près d'un milliard d'hommes ont un niveau de vie 35 fois moins élevé que celui des Européens. A ce degré cela veut dire quelque chose. La raison fondamentale est le caractère totalitaire de l'Islam, destructeur du moi.

Les pays du socialisme total ont connu la même pauvreté, pour la même raison : des mois endommagés ne peuvent plus être créateurs, ni en économie, ni en matière intellectuelle ou artistique, ni dans n’importe quel domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Sam 27 Nov 2010 - 11:36

soucolline a écrit:
Citation :
La taqiya ou « dissimulation » est une pratique couramment admise dans le monde islamique. Elle consiste à tromper l’adversaire non-musulman quand celui-ci est en position de force, soit en lui cachant que l’on est musulman, soit en lui mentant sur les intentions qu’on nourrit à son égard.
J'ai déjà effectivement lu cela... ça paraît même complétement opposé à nos sociétés occidentales où la Vérité est une des grandes valeurs... Mais cela n'empêche pas les européens de mentir parfois... tout comme la taqiya n'implique pas que tous les musulmans admettent le mensonge et la fausseté comme valeur musulmane... mais c'est vrai que l'islam doit être une des seules religions ou peut être même la seule à approuver le mensonge et la fausseté. Après... je peux aussi comprendre qu'une minorité religieuse dans un contexte de persécution veuillent cacher sa foi... Les juifs ont souffert de persécutions en Europe et les premiers chrétiens ont soufferts de persécutions au temps des romains et encore de nos jours dans certains pays (musulmans mais aussi en Asie... notamment en Chine)...

soucolline a écrit:

Citation :
Le premier principe islamique est le primat du collectif, ou l'Ouma. Dans ce mot, le radical oum signifie la mère et l'ouma signifie que les musulmans doivent être vis-vis de l'Islam comme les enfants vis-à-vis de leur mère. Le primat du collectif est l'inverse de ce qui se passe dans nos sociétés d'aujourd'hui.

Notre conception est que la société est au service de chaque personne pour l'aider à se développer. La conception collectiviste est que chaque personne est au service de la collectivité pour asseoir sa puissance. C'est un des éléments communs entre le socialisme total et l'Islam.
Là, je dirais que si cela choc dans nos sociétés individualistes... cela n'aurait pas choqué le français d'il y'a quelque siècle... Nous sommes peut être justement devenu trop individualiste... La première guerre mondiale a sûrement été pour beaucoup dans le fait que les français ne croient plus dans le sacrifice de soi à la Nation... d'où le fait que le Patriotisme est devenu une notion désuète... Pourtant, la notion de partage, de solidarité nationale d'avec les plus pauvres, les plus faibles, de respect de l'autre avant d'exiger le respect pour soi, de devoir avant d'exiger les droits, sont des vraies valeurs qui font défaut à beaucoup de nos compatriotes.

soucolline a écrit:
Citation :

L'Islam rejette les nouveautés qu’il appelle des bida. De façon caractéristique, ce mot signifie à la fois nouveauté, et faute morale consistant à faire ou penser quelque chose de nouveau.

Ce point de vue rend impossible le progrès, notamment économique, avec pour résultat que la plupart des pays musulmans connaissent une très grande pauvreté. 57 Etats font partie de la conférence des Etats Islamiques. Leur niveau de vie est 22 fois inférieur à celui de l'Europe.

Sur ces 57 Etats, 8 sont pétroliers et 3 ne sont que partiellement musulmans : la Turquie, qui depuis 80 ans essaie d'être laïque, le Liban, où il y a 45% de chrétiens, et la Malaisie, où il y a 28% de Chinois et 7% d'Indiens. Ces trois là sont six fois plus riches que les autres.

Si vous enlevez les Etats pétroliers et les Etats partiellement musulmans, le reste, soit près d'un milliard d'hommes ont un niveau de vie 35 fois moins élevé que celui des Européens. A ce degré cela veut dire quelque chose. La raison fondamentale est le caractère totalitaire de l'Islam, destructeur du moi.
Les détournements d'argent, les intérêts personnels, la corruption, gangrènent aussi les pays musulmans (de l'Algérie jusque chez les talibans d'Afghanistan)... Il est vrai que l'islam est lui seul responsable du retard économique et culturel des pays musulmans... pourtant il n'en a pas toujours été ainsi... du temps de l'islam rayonnant où la culture musulmane développait les mathématiques, la philosophie, la médecine, la cartographie, la mécanique, la chimie, etc... Le problème est que les musulmans ont finis par s'enfermer dans leur monde (peut être suite aux invasions mongoles et aux croisades européennes) et ont finis par voir la science comme un facteur de détournement de la religion... L'une des rares sciences encore enseignée en Arabie Saoudite est la "science" de l'islam. La renaissance d'un islam plus développé reviendra peut être par les idées progressistes de certains intellectuels iraniens et turcs. Mais tant que l'islam salafiste sera soutenu par les pétro-dollars il ne cessera de prendre de l'importance... face au soufisme.

Petit article d'Hassan Jamali sur le sujet:
http://www.uuqc.ca/Tribune Libre/V6N1/L_islam entre blocage et reforme, Par Hassan Jamali.html

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
yoda
Fada
Fada
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Dim 28 Nov 2010 - 17:23

Skipp a écrit:
J'ai déjà effectivement lu cela... ça paraît même complétement opposé à nos sociétés occidentales où la Vérité est une des grandes valeurs... Mais cela n'empêche pas les européens de mentir parfois... tout comme la taqiya n'implique pas que tous les musulmans admettent le mensonge et la fausseté comme valeur musulmane... mais c'est vrai que l'islam doit être une des seules religions ou peut être même la seule à approuver le mensonge et la fausseté. Après... je peux aussi comprendre qu'une minorité religieuse dans un contexte de persécution veuillent cacher sa foi... Les juifs ont souffert de persécutions en Europe et les premiers chrétiens ont soufferts de persécutions au temps des romains et encore de nos jours dans certains pays (musulmans mais aussi en Asie... notamment en Chine)...
Le contexte dans lequel le mensonge est autorisé est assez restreint. C'est en effet aux antipodes du christianisme, enfin surtout du christianisme primitif, où le plus grand espoir d'un bon chrétien devait être la fosse aux lions... L'islam semble avoir moins le culte du martyr...
Ce n'est pas typiquement islamique cependant, des juifs persécutés dans l'Europe médiévale ont prétendu se convertir au christianisme tout en continuant à pratiquer le jusdaïsme en cachette. Ce qui a d'ailleurs donné lieu aux premières manifestations d'antisémitisme, où l'on se mettait à ne plus aimer les Juifs en raison non de leur religion mais de leurs origines... tout simplement par crainte que la religion dont ils faisaient officiellement preuve ne soit pas la réelle...

Citation :
Là, je dirais que si cela choc dans nos sociétés individualistes... cela n'aurait pas choqué le français d'il y'a quelque siècle... Nous sommes peut être justement devenu trop individualiste...
Faut voir aussi d'où vient le texte. J'en ignore l'auteur, mais le fait que pour lui, le summum du mal dont il faut accuser les musulmans pour les discréditer, c'est le socialisme, ça en dit très long sur ses orientations politiques... rire
D'ailleurs je parie que pour lui, l'individualisme, c'est bien quand il s'agit de laisser les pauvres crever de faim, mais que ne pas être patriote, c'est limite être socialiste...

Y'a une phrase que je trouve marrante :
Si vous enlevez les Etats pétroliers et les Etats partiellement musulmans, le reste, soit près d'un milliard d'hommes ont un niveau de vie 35 fois moins élevé que celui des Européens. A ce degré cela veut dire quelque chose.
En gros, il prend les pays musulmans. Il en retire tous ceux qui sont riches, sous divers arguments, pour ne garder que les plus pauvres. Bref, que ceux qui sont en Afrique (même la Tunisie pourtant aussi laïque que la Turquie ou la Somalie sans doute pas plus musulmane que l'Indonésie)... Et ensuite, il compare avec des pays particulièrement riches.
Ce qui est marrant, c'est que ça marche dans les deux sens...
Non parce que si tu prends tous les Etats chrétiens du monde... bon, tu enlèves l'Europe car ce sont d'anciens colonialistes et puis les USA parce qu'ils sont laïcs. ça fait grosse modo l'ensemble de l'Amérique latine et l'Afrique en dehors des pays musulmans africains. Ben tu compares ça avec les Emirats Arabes Unis, c'est clair que les musulmans sont vachement plus riches que les chrétiens. Et à ce degré, ça veut forcément dire quelque chose... tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Dim 12 Déc 2010 - 20:47

soucolline a écrit:
1933 : Election de Hitler
1936 : Election du front populaire ( des extrémistes aussi à l'époque)
Le Front Populaire était de gauche... progressiste... pacifique (trop peut être puisqu'on leur a reprocher l'immobilisme face à la montée du nazisme)... on leur doit entre autres les premiers congés payés, la retraite pour les mineurs, des allocations chômages, ect... bref, de réels avancées sociales.

soucolline a écrit:
Citation :
Dans les socialismes totaux, la destruction de l’affectivité[...]
Je ne suis pas pour le communisme... lorsque l'on voit ce que cela a donné en URSS et en Chine... mais je ne pense pas que le capitalisme soit préférable en matière de "destruction de l'affectivité" puisque cette forme d'économie nie la valeur des individus qui ne sont alors plus que des produits pour aider à la production... produits que l'on jette après usages...

yoda a écrit:
Le contexte dans lequel le mensonge est autorisé est assez restreint. C'est en effet aux antipodes du christianisme, enfin surtout du christianisme primitif, où le plus grand espoir d'un bon chrétien devait être la fosse aux lions... L'islam semble avoir moins le culte du martyr...
Tout dépend des courants islamiques en question... On le retrouve plus fréquemment dans le wahhabisme des pays d'Arabie... Bien avant Al Qaïda et ses martyrs pour l'Islam, on trouve déjà dans la secte des "Assassins" du XIe siècle cette recherche du martyr pour accéder à un paradis...

yoda a écrit:
Ce n'est pas typiquement islamique cependant, des juifs persécutés dans l'Europe médiévale ont prétendu se convertir au christianisme tout en continuant à pratiquer le jusdaïsme en cachette. Ce qui a d'ailleurs donné lieu aux premières manifestations d'antisémitisme, où l'on se mettait à ne plus aimer les Juifs en raison non de leur religion mais de leurs origines... tout simplement par crainte que la religion dont ils faisaient officiellement preuve ne soit pas la réelle...
Je pense que la haine des juifs provient bien avant cela de l'époque gallo-romaine. Les Empereurs romains n'appréciaient guère que les juifs refusent le culte à l'Empereur.

yoda a écrit:
Citation :
Là, je dirais que si cela choc dans nos sociétés individualistes... cela n'aurait pas choqué le français d'il y'a quelque siècle... Nous sommes peut être justement devenu trop individualiste...
Faut voir aussi d'où vient le texte. J'en ignore l'auteur, mais le fait que pour lui, le summum du mal dont il faut accuser les musulmans pour les discréditer, c'est le socialisme, ça en dit très long sur ses orientations politiques... rire
D'ailleurs je parie que pour lui, l'individualisme, c'est bien quand il s'agit de laisser les pauvres crever de faim, mais que ne pas être patriote, c'est limite être socialiste...
Je ne sais pas où Soucolline a put trouver ce texte... mais il est clair que le capitalisme n'est pas la panacée en matière de protection des individus et des États... C'est même une soumission de l'individu au culte de l'argent... Combien d'États et de populations se sont retrouvées appauvries à cause du capitalisme ? On peut même voir dans la crise actuelle (provoquée par les banquiers cupides) la révélation de la faillite de ce système.

yoda a écrit:
Non parce que si tu prends tous les Etats chrétiens du monde... bon, tu enlèves l'Europe car ce sont d'anciens colonialistes et puis les USA parce qu'ils sont laïcs.
Mouais... je ne classerais pas les américains parmi les laïcs car ils mélangent bien plus qu'en Europe: politique, patriotisme et religion...

yoda a écrit:
ça fait grosse modo l'ensemble de l'Amérique latine et l'Afrique en dehors des pays musulmans africains. Ben tu compares ça avec les Emirats Arabes Unis, c'est clair que les musulmans sont vachement plus riches que les chrétiens. Et à ce degré, ça veut forcément dire quelque chose... tongue
Je dirais que... si pour le catholicisme l'argent n'est pas une valeur en soi ("il est plus facile à un chameau de passer par un trou d'aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu" (Luc 18, 25)), pour le protestantisme l'enrichissement personnel est une valeur. C'est même ce qui différencie assez clairement nos pays latins des pays protestants anglo-saxons...

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
soucolline
Vétéran
Vétéran
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Jeu 16 Déc 2010 - 17:56

Citation :
Je ne sais pas où Soucolline a put trouver ce texte

Bah, y sait plus non plus. C'était pour faire réagir....

Tiens, le 18/12, il y a des assises contre l'islamisation de l'Europe, à Paris.
Cela risque d'être chaud....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoda
Fada
Fada
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Lun 27 Déc 2010 - 17:40

Skipp a écrit:
Je pense que la haine des juifs provient bien avant cela de l'époque gallo-romaine. Les Empereurs romains n'appréciaient guère que les juifs refusent le culte à l'Empereur.
A cette époque, c'est la religion qui est visée. Un "Juif" converti aux divinités romaines n'a rien à se reprocher. Le glissement vers l'antisémitisme se fait quand on reproche au juif non pas sa religion, mais son origine ethnique.

Citation :
Mouais... je ne classerais pas les américains parmi les laïcs car ils mélangent bien plus qu'en Europe: politique, patriotisme et religion...
Ils ont une autre vision de la laïcité, liée à une histoire différente, mais leur vision ne me semble pas plus malsaine que la nôtre, et pas moins laïque... Chez eux il y a une réelle acceptation de toutes les religions (ce qui facilite le boulot des sectes), en France, on a le droit à la religion, mais en cachette seulement, et si notre religion a des préceptes qui font qu'elle va se voir, alors on doit renoncer à la religion... Je trouve pas ça très laïc, en fait. :1conf:

Skipp a écrit:
Je dirais que... si pour le catholicisme l'argent n'est pas une valeur en soi ("il est plus facile à un chameau de passer par un trou d'aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu" (Luc 18, 25)), pour le protestantisme l'enrichissement personnel est une valeur. C'est même ce qui différencie assez clairement nos pays latins des pays protestants anglo-saxons...

Sauf que nos pays latins ne sont pas moins riches... c'est surtout leur histoire qui joue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Lun 27 Déc 2010 - 19:14

yoda a écrit:
Skipp a écrit:
Je pense que la haine des juifs provient bien avant cela de l'époque gallo-romaine. Les Empereurs romains n'appréciaient guère que les juifs refusent le culte à l'Empereur.
A cette époque, c'est la religion qui est visée. Un "Juif" converti aux divinités romaines n'a rien à se reprocher. Le glissement vers l'antisémitisme se fait quand on reproche au juif non pas sa religion, mais son origine ethnique.
A l'époque, le judaïsme usait de prosélytisme... Ce n'est qu'après les persécutions romaines contre les juifs que ceux ci vont vouloir fermer leurs communautés. Je ne pense pas qu'il devait y avoir beaucoup de juifs qui acceptaient les divinités romaines et surtout qui acceptaient le culte de l'Empereur. Les romains acceptaient que les juifs refusent de croire aux divinités romaines... ce qu'ils n'acceptaient pas c'est leur refus du culte à l'Empereur. Au début de la colonisation romaine de la Judée, les juifs seront dispensés de culte à l'Empereur... mais suite aux révoltes qui secouèrent le pays les choses changeront.

yoda a écrit:
Citation :
Mouais... je ne classerais pas les américains parmi les laïcs car ils mélangent bien plus qu'en Europe: politique, patriotisme et religion...
Ils ont une autre vision de la laïcité, liée à une histoire différente, mais leur vision ne me semble pas plus malsaine que la nôtre, et pas moins laïque... Chez eux il y a une réelle acceptation de toutes les religions (ce qui facilite le boulot des sectes), en France, on a le droit à la religion, mais en cachette seulement, et si notre religion a des préceptes qui font qu'elle va se voir, alors on doit renoncer à la religion... Je trouve pas ça très laïc, en fait.
L'interdiction de symboles ostentatoires religieux est là pour garantir l'égalité entre les hommes... et est également là pour empêcher qu'une personne ne soit stigmatisée à cause des préjugés que certains pourront avoir sur leur religion. Je pense que la France a des lois Laïcs assez poussées du fait des guerres de religions qui ont saignées le pays... Et puis... cela évite le prosélytisme.

Pour revenir aux Etats-Unis, le problème est que chez eux politique et religion se mèlent... dangereusement. Bush est connu pour être un sympathisant millénariste... Certains de ses proches collaborateurs et proches familiaux sont des millénaristes notoires... Les millénaristes sont contre tout accord de paix Israélo-Palestinien... c'est ce qui nous a conduit à l'appui de Bush pour Ariel Sharon... Et l'on voit maintenant où cela nous mène, l'immobilisme complet des pourparlers et la reprise des colonisations sauvages.

yoda a écrit:
Skipp a écrit:
Je dirais que... si pour le catholicisme l'argent n'est pas une valeur en soi ("il est plus facile à un chameau de passer par un trou d'aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu" (Luc 18, 25)), pour le protestantisme l'enrichissement personnel est une valeur. C'est même ce qui différencie assez clairement nos pays latins des pays protestants anglo-saxons...

Sauf que nos pays latins ne sont pas moins riches... c'est surtout leur histoire qui joue.
Leur Histoire joue... mais l'ère industrielle et le capitalisme sont nées et ont prospérés à partir d'idées protestantes. Si l'on compare les pays protestants et les pays catholiques l'on pourra voir que les pays protestants sont plus riches. J'ai lut à ce sujet un ouvrage intéressant "L'invention de l'Europe" d'Emmanuel TODD qui fait le parallèle entre les structures familiales, la religion, et l'Histoire des pays européens... ce qui les a conduit dans telle ou telle direction. Ouvrage fort intéressant et original. C'est cet ouvrage qui me conduit à dire que la religion influe effectivement sur l'Histoire des pays.

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
yoda
Fada
Fada
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Lun 27 Déc 2010 - 19:36

Skipp a écrit:
Pour revenir aux Etats-Unis, le problème est que chez eux politique et religion se mèlent... dangereusement.
C'est plus un problème d'importance de la religion chez les élus qu'un problème de laïcité. En France, si Sarkozy était très croyant ou suivait une secte puissante, on pourrait également avoir ce genre de problème... La différence dans notre vision de la laïcité, c'est que chez nous, le président qui prend des décisions politiques à cause de sa religion n'a pas le droit de dire que c'est à cause de la religion qu'il les prend.
Après, la religion est une idéologie comme une autre, et qu'un président fasse des choix au nom de la charia ou de la suprématie du libéralisme économique, ça ne reste jamais qu'un choix idéologique. Et je trouve pas le dieu "économie" plus rationnel ou moins meurtrier que les autres, bien au contraire. Comme toutes les religions nouvelles, celle de la croissance est très susceptible de fanatisme et de débordements... L'important, c'est que cela reflète le choix du peuple, et ce sur les moyens et non la fin (parce que dire que Dieu ou la croissance résoudra le chômage, donnera la retraite à 60 ans et que tout monde sera heureux, c'est juste de l'entubation sans vaseline, pas de la politique).

Skipp a écrit:
Leur Histoire joue... mais l'ère industrielle et le capitalisme sont nées et ont prospérés à partir d'idées protestantes.
C'est exact en effet... C'est d'ailleurs pour cela que l'on peut déduire des propos de l'auteur (je rappelle qu'il démontrait que l'islam est une mauvaise religion au fait qu'ils soient pauvres - et ce en choisissant de comparer les pays musulmans sauf les riches avec les pays chrétiens sauf les pauvres) qu'il est sûrement d'origine protestante. Quoique maintenant avec la droite décomplexée lancée par Sarkozy, même en France on se met à dire que la richesse est un signe de haute valeur, et qu'un pauvre n'a que ce qu'il mérite, l'avait qu'à pas naître pauvre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Mar 28 Déc 2010 - 0:29

yoda a écrit:
Après, la religion est une idéologie comme une autre, et qu'un président fasse des choix au nom de la charia ou de la suprématie du libéralisme économique, ça ne reste jamais qu'un choix idéologique.
La religion est une idéologie irrationnelle... L'économie, la politique, se doivent d'être rationnelles... On ne prend pas des décisions basées sur des prophéties ou selon les indications lues dans les marcs de café...

yoda a écrit:
Quoique maintenant avec la droite décomplexée lancée par Sarkozy, même en France on se met à dire que la richesse est un signe de haute valeur, et qu'un pauvre n'a que ce qu'il mérite, l'avait qu'à pas naître pauvre...
Je pense que c'est une idée qui a toujours été de droite... Sarko et ses amis ne font que de révéler ce que tout les libéraux pensent...

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
yoda
Fada
Fada
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Mar 28 Déc 2010 - 16:09

Skipp a écrit:
L'économie, la politique, se doivent d'être rationnelles... On ne prend pas des décisions basées sur des prophéties ou selon les indications lues dans les marcs de café...
On ne prend effectivement pas ce genre de décision sur une base irrationnelle, comme cela peut être le cas dans le cadre d'une religion. Mais la décision, elle, reste profondément irrationnelle.
Ce n'est pas forcément simple à faire comprendre cependant...
En France, par exemple, on a plusieurs partis politiques. Si une décision politique est forcément rationnelle (et pas seulement reposant sur des bases rationnelles), il n'y a alors qu'une seule bonne. Et du coup, si on a plusieurs partis politiques, c'est un problème, car si la politique et l'économie sont rationnelles, il n'y a toujours qu'une seule bonne solution, et il est stupide de nous laisser faire un choix entre une bonne et une mauvaise solution plutôt que de nous laisser que la bonne.
Or, c'est faux. Si calculer la richesse de chacun, ce que ça coûte d'en prélever à certains pour donner à d'autres est un calcul rationnel, la décision consistant à dire qu'il vaut mieux faire payer plus d'impôts pour redistribuer les richesses ne l'est en rien. Si on fait ce choix plutôt que l'inverse, ce n'est pas parce qu'il est meilleur, ou qu'il est le seul vrai, mais parce que nous avons un système de valeurs (complètement irrationnel) dans lequel nous considérons que la solidarité est meilleure que l'individualisme.
Celui dont on commente l'article est dans le choix inverse : il considère que l'individualisme est préférable à la solidarité. Il a le tort de considérer que c'est une décision rationnelle qui ne souffre aucune contradiction, et que ceux qui penseraient l'inverse seraient forcément dans l'erreur. Et c'est un tort : il n'y a pas là-dedans de choix rationnel, de vérité absolue, de gens qui ont tort et d'autres qui ont raison.
La politique est par essence irrationnelle, puisqu'elle se base sur un système de valeurs où l'on considère que celle de la majorité doit être suivie. Pas qu'il y a un bon parti et que les autres sont mauvais, et que ceux qui ne votent pas pour ce parti sont irrationnels ou stupides.
L'économie se prétend rationnelle, mais en ce qui me concerne, je n'y crois pas du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soucolline
Vétéran
Vétéran
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Lun 10 Jan 2011 - 17:35

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Lun 10 Jan 2011 - 22:52

Il existe des musulmans progressistes... et heureusement... Ce que je regrette le plus c'est essentiellement la majorité silencieuse...

Quoique l'on en dise, il est clair qu'il existe des religions plus ou moins pacifistes... Comme il l'a été dit, on ne trouvera pas de terrorisme dans le bouddhisme... on en trouvera dans l'islam, tout comme l'on trouve encore des extrémistes dans le christianisme...

Voilà un musulman modéré anti extrémiste:


_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
soucolline
Vétéran
Vétéran
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Mar 11 Jan 2011 - 17:41


En régle générale, la connerie est la chose la mieux partagée au monde.

Concernant la 1ere vidéo, je te laisse imaginer, Skipp, les réactions si ces propos avaient été tenus par Marine Le Pen....

Concernant la 'majorité silencieuse', elle ferait bien de se réveiller, car, comme dit chez moi : "qui ne dit mot consent."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Mar 11 Jan 2011 - 21:54

soucolline a écrit:
Concernant la 1ere vidéo, je te laisse imaginer, Skipp, les réactions si ces propos avaient été tenus par Marine Le Pen....
Je dirais que... si ça avait été tenu par Marine Le Pen ça aurait fait un tolé... par contre, la femme de la vidéo a probablement reçue: menaces de mort, fatwa, etc...

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
soucolline
Vétéran
Vétéran
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Sam 15 Jan 2011 - 8:11

Citation :
par contre, la femme de la vidéo a probablement reçue: menaces de mort, fatwa, etc...

Allons Skipp, tu sais bien que l'Islam, c'est la RATP ( Religion d'Amour, Tolérance et Paix). lang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   Sam 15 Jan 2011 - 10:41

soucolline a écrit:
Citation :
par contre, la femme de la vidéo a probablement reçue: menaces de mort, fatwa, etc...
Allons Skipp, tu sais bien que l'Islam, c'est la RATP ( Religion d'Amour, Tolérance et Paix).
Quoiqu'il en soit, je pense avant tout que ce qui compte c'est l'interprétation que chacun fait de ses textes religieux... certains interpréteront le Coran d'une manière positive et pacifique, d'autres interpréteront la Bible d'une manière à considérer les gens comme du bétail... Il existe de nombreux courant dans les différentes religions... Le souci c'est que le courant qui est actuellement en train de se diffuser auprès des musulmans est le plus archaïque, le plus aggressif et le plus intolérant... Un islam en désaccord complet avec les droits de l'Homme, la démocratie et la laïcité.

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au nom de l'Islam...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au nom de l'Islam...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Islam en Inde
» Le travail de la femme en islam
» [REQUETE] Application heure de prieres islam ?
» L'Islam, le déluge, Noé et les pyramides première partie
» Le travail de la femme en islam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les passions du Skipp :: La Grande Histoire et la petite :: Histoire, Préhistoire, Civilisations, Mythologies et Étymologies-
Sauter vers: