Les passions du Skipp

Mes passions: Histoire et civilisations, Tritons et amphibiens, Cétoines, parapsychologie et zététique, etc...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Irak, Le martyre des chrétiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Irak, Le martyre des chrétiens    Lun 25 Oct 2010 - 0:09

Bonjour,

Le christianisme est présent depuis 2 millénaires en Orient... La majorité des populations de ces régions ont été islamisés lors de l'expansion militaire musulmane. Mais, l'on y trouve encore des chrétiens fidèles à leurs croyances. En Irak, ils sont persécutés par les extrémistes islamistes. L'ensemble des irakiens n'est pas anti-chrétiens mais une minorité fait l'amalgame entre leur haine de l'Occident et des américains et la présence de ces chrétiens.

http://www.dna.fr/fr/france/info/3955830-Irak-Temoignage-du-pere-Vigneron-Le-martyre-des-chretiens
Citation :
Irak, Le martyre des chrétiens
Témoignage du père Vigneron

Avec moins de 500 000 personnes contre plus d'un million il y a encore quelques années, l'Irak est en train de se vider de ses chrétiens. Le chanoine Vigneron rentre de ce pays et témoigne.

Pour la première fois depuis six ans, le père Rodolphe Vigneron, délégué épiscopal aux affaires culturelles en Alsace, a réussi à gagner Bagdad. L'ecclésiastique, qui se rend régulièrement en Irak, est resté une dizaine de jours dans ce pays où les minorités chrétiennes sont continuellement persécutées. L'homme d'église déplore l'absence de raisonance médiatique d'un drame qui est au cœur des travaux du synode sur l'Eglise au Moyen-Orient (v. l'encadré).

« Ils ont besoin du soutien occidental »
Beaucoup de chrétiens ont trouvé refuge dans les villages de la plaine de Ninive et au Kurdistan par lequel le père Vigneron est arrivé en Irak. « Erbil [la capitale du Kurdistan irakien] connaît un véritable boom économique ce qui affirme encore plus l'autonomie d'une région moins marquée par la guerre ». En revanche, à l'est d'Erbil, c'est bien l'enfer que connaissent les chrétiens. « On a ici de la peine à imaginer la terreur qu'ils vivent au quotidien », témoigne le prêtre. A Mossoul, au nord, les enlèvements et les assassinats ont engendré un exode vers Karakosh, distante d'à peine 15 km, où la «population a triplé », dit Rodolphe Vigneron.
Ces exactions avaient conduit les chrétiens à manifester au printemps dernier, organisant une marche de la paix à Karakosh. « Ils ont besoin du soutien occidental mais c'est toujours le même refrain, ils ont l'impression qu'ils n'existent plus aux yeux du monde. Comme un leitmotiv, ils demandent aux Occidentaux que l'on parle d'eux. Beaucoup ne comprennent pas pourquoi l'Etat n'arrive pas à rétablir l'ordre alors qu'à Bagdad p. ex., les chrétiens se sentent en sécurité » (une sécurité qui reste tout de même relative, constate le père Vigneron.
Le prosélytisme de quelques églises évangéliques, exportées par les Américains, a nuit, selon l'ecclésiastique, aux chrétiens dont la présence remonte au Ier siècle de notre ère. Un fait que l'auditoire découvre souvent lors des nombreuses conférences du prêtre.
Le père Nageeb, supérieur des Dominicains réfugié à Karakosh, qui avait été ordonné prêtre à Strasbourg en 1987, avait récemment affirmé dans une lettre: «Nous voulons rester en Irak malgré la volonté des intégristes qui veulent nous en chasser ». Pour cette chrétienté mésopotamique, qui a déjà survécu à de multiples épreuves, souvent sanglantes (persécutions des Perses, des Arabes Omeyyades et Abbassides, des Turco-Mongols, des Ottomans, des Kurdes...), l'avenir semble plus incertain que jamais.

Nicolas Roquejeoffre

Déjà au début du XXe siècle, les suites de la guerre russo-ottomane avait conduit à la haine des turcs musulmans envers les turcs chrétiens. Résultat: un tiers de la population turque fut déportée ou exterminée par les turcs sous les ordres du mouvement nationaliste des "Jeunes turcs" de Mustapha KEMAL plus connu sous le nom d'Ata Türk... Au début du XXe siècle, les chrétiens représentaient 1/3 de la population turque... de nos jours, ils ne représentent guère plus de 1%...

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
 
Irak, Le martyre des chrétiens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi les chrétiens nes de nouveau voient le diable partout?
» Marche des Chrétiens à la Haye
» Pennac Daniel - Des chrétiens et des Maures - La famille Malaussène T5
» Débat entre chrétiens et musulmans sur la divinité de Jésus-Christ
» [Pennac, Daniel] Des chrétiens et des maures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les passions du Skipp :: La Grande Histoire et la petite :: Histoire, Préhistoire, Civilisations, Mythologies et Étymologies-
Sauter vers: