Les passions du Skipp
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Les passions du Skipp

Mes passions: Histoire et civilisations, Tritons et amphibiens, Cétoines, parapsychologie et zététique, etc...
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

 

 Autruches, moas et casoars ne dérivent pas d'un ancêtre commun

Aller en bas 
AuteurMessage
Skipp
Admin
Admin
Skipp



Autruches, moas et casoars ne dérivent pas d'un ancêtre commun Empty
MessageSujet: Autruches, moas et casoars ne dérivent pas d'un ancêtre commun   Autruches, moas et casoars ne dérivent pas d'un ancêtre commun EmptyLun 1 Fév 2010 - 12:54

Bonjour, Autruches, moas et casoars ne dérivent pas d'un ancêtre commun Icon_razz

L'on vient de découvrir qu'Autruches, moas et casoars n'ont vraissemblablement pas d'ancêtres communs géants et ne sachant pas voler comme on le supposait. Il s'agirait donc d'une convergence évolutive... La Nature a horreur du vide... Autruches, moas et casoars ne dérivent pas d'un ancêtre commun Icon_wink

Autruches, moas et casoars ne dérivent pas d'un ancêtre commun Moa0Le Moa, oiseau coureur géant exterminé suite à l'arrivé des hommes en NouvelleZélande entre le XIVe et le XVe siècle. En un siècle, l'Homme aura fait disparaître l'espèce.

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/paleontologie/d/autruches-moas-et-casoars-ne-derivent-pas-dun-ancetre-commun_22400/#xtor=RSS-8
Citation :
Autruches, moas et casoars ne dérivent pas d'un ancêtre commun
Par Laurent Sacco, Futura-Sciences

On pensait que les struthioniformes, comme les autruches ou les casoars, avaient évolué à partir d’un ancêtre commun après la disparition des dinosaures. Selon des chercheurs néo-zélandais ayant analysé l’ADN de moas, il n’en serait rien. Les oiseaux coureurs auraient évolué parallèlement à partir de plusieurs ancêtres à la fin du crétacé.

On sait désormais que les oiseaux peuvent être considérés comme la dernière branche existante des dinosaures. Ainsi, un élevage de poulet en plein air constitue un troupeau de dinosaures en liberté et il n’est pas mensonger de mentionner dinosaure-frites sur un menu proposant du poulet.

Les dinosaures n’étaient pas tous gigantesques et il semble qu’un nombre non négligeable d’entre eux avait des plumes, notamment au Crétacé. On peut donc se faire une bonne idée de l’aspect et du comportement de certaines de ces espèces en considérant les oiseaux coureurs actuels comme les autruches ou les casoars.

Les paléontologues et les biologistes pensaient que l’apparition de ces oiseaux avait dû se faire suite à la disparition des dinosaures causée en partie par l’impact d’une météorite (peut-être un corps parent de la famille des Baptistina, résidant au sein de la ceinture des astéroïdes), provoquant la crise Crétacé-tertiaire (ou crise KT). La libération des niches écologiques auraient alors permis à un ancêtre commun des struthioniformes de grandir en taille et de se diversifier au cours des millions d’années.

Selon Matthew Phillips, en postdoc à Australian National University, les événements ne se sont pas déroulés ainsi. Avec des collègues, il a analysé l’ADN mitochondrial contenu dans des restes de moas, un oiseau coureur géant exterminé par les Maori de Nouvelle-Zélande au 16ième siècle.

A la surprise des chercheurs, il s’est avéré que le moa, que l’on croyait proche des autruches, l’est en fait d’un oiseau vivant en Amérique du Sud, le tinamou, beaucoup plus petit. Les horloges moléculaires utilisées laissent aussi penser que les autruches, les émeus d’Australie et les moas de Nouvelle-Zélande se sont tous développés indépendamment à partir d’ancêtres capables de voler mais cherchant leur nourriture au sol juste après la crise KT. Ce serait donc bien la levée de la pression évolutive exercée par les grands dinosaures qui leur aurait permit de prospérer.
Les biologistes en ont tiré une autre information pour les paléontologues. Ces derniers pensaient en effet que les struthioniformes, que l’on appelle encore des ratites, avaient déjà des ancêtres du temps de l’existence d’un supercontinent, le Gondwana, rassemblant, l’Afrique, l’Amérique du Sud, l’Australie, l’Antarctique, l’Inde et la Nouvelle-Zélande il y a plus de 120 millions d’années. Mais avec une date d’apparition postérieur à -65 millions d’années environ, l'hypothèse n’est évidemment plus soutenable.

_________________
@+
Skipp
Forums: https://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
 
Autruches, moas et casoars ne dérivent pas d'un ancêtre commun
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les passions du Skipp :: Le monde du vivant :: Autres animaux...-
Sauter vers: