Les passions du Skipp

Mes passions: Histoire et civilisations, Tritons et amphibiens, Cétoines, parapsychologie et zététique, etc...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Peak-oil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
soucolline
Vétéran
Vétéran
avatar


MessageSujet: Re: Peak-oil   Jeu 8 Mai 2008 - 6:39

Conséquences géostratégiques du P-O:

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1957

Lire aussi les articles mentionnés en bas de pages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Peak-oil   Lun 12 Mai 2008 - 13:27

Il est clair que les priorités sont maintenant passées à la sécurisation de nos importations énergétiques... Les américains s'intéressent également de plus en plus à l'Afrique... ce continent aux riches ressources de matières premières encore sous-exploitées... :1conf:

Cela annonce une période bien sombre... Suspect

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
soucolline
Vétéran
Vétéran
avatar


MessageSujet: Re: Peak-oil   Mer 14 Mai 2008 - 6:08

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Peak-oil   Dim 8 Juin 2008 - 13:52

ça chauffe... Shocked

http://www.lemonde.fr/economie/article/2008/06/08/prix-du-petrole-les-pays-industrialises-demandent-une-augmentation-de-la-production_1055408_3234.html?xtor=RSS-3208
Citation :
Prix du pétrole : les pays industrialisés demandent une augmentation de la production


Les pays industrialisés du G8, la Chine, l'Inde et la Corée du Sud ont estimé qu'il y avait un "besoin urgent" d'augmenter la production de pétrole pour faire face à la montée des prix, dimanche 8 juin dans un communiqué commun publié à l'issue d'une réunion au Japon. Les ministres de l'énergie rassemblés à Aomori ont déclaré qu'il y avait un "besoin urgent d'augmenter les investissements dans le secteur énergétique".

La conférence s'est ouverte sur un avertissement : la hausse des prix du pétrole risque de provoquer une récession mondiale si elle n'est pas enrayée. "Nous soulignons le besoin de maximiser l'investissement dans notre propre production nationale et appelons les autres pays producteurs de pétrole à augmenter l'investissement pour maintenir un bon approvisionnement des marchés en réponse à la demande mondiale croissante", déclarent les onze pays dans leur communiqué commun. Le cours du brut, qui a été multiplié par cinq depuis 2003, a franchi un nouveau record vendredi à New York, à 139,12 dollars. Les analystes s'attendent à ce qu'il atteigne les 150 dollars d'ici juillet.



À LA RECHERCHE D'UN RESPONSABLE

Les pays développés s'en sont pris aux pays émergents qui subventionnent l'essence pour soulager le fardeau des plus pauvres, ce qui soutient la demande de pétrole et donc les cours. La Chine et l'Inde ont reconnu qu'il serait bon d'éliminer "progressivement" ces subventions, mais ne sont pas prêtes à le faire rapidement. La Russie, premier producteur mondial d'énergie, a parallèlement accusé les Etats-Unis d'être "à l'origine de la crise" financière, par la voix de son président Dimitri Medvedev, lors du Forum économique de Saint-Pétersbourg. Le prix Nobel d'Economie Joseph Stiglitz a fait des déclarations dans la même veine, jugeant que la guerre américaine en Irak est à l'origine des crises actuelles. "La crise pétrolière est liée à la situation de la guerre en Irak. Celle des "subprimes", une conséquence de la guerre et de la hausse du baril. La crise alimentaire, via l'essor des biocarburants, résulte de la crise pétrolière", a-t-il expliqué dans Libération.

Les dirigeants des grandes puissances se renvoient la responsabilité faute de trouver des solutions. "On est dans une telle spirale haussière que les gouvernements sont sommés par leurs opinions publiques de faire quelque chose, mais leur marge de manoeuvre se réduit", notamment à cause du regain d'inflation, remarque Francis Perrin, directeur de la rédaction de la revue Pétrole et Gaz Arabes. Impuissants, ils sont donc "tentés de trouver des bouc-émissaires", ajoute-t-il. Même en l'absence de solutions politiques, M. Perrin juge que l'envolée des prix est peut-être en train d'approcher de sa fin, car les limites de la résistance de l'économie mondiale au troisième choc pétrolier sont en train de faire surface. Le fait que des pays comme la Chine ou l'Inde parlent d'éliminer leurs subventions montre que ces dernières, qui augmentent à mesure de la hausse des cours, "deviennent budgétairement insupportables", argumente-t-il. Si elles devaient cesser, la demande pétrolière des géants émergents ralentirait brusquement, entraînant un net repli des cours.

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
soucolline
Vétéran
Vétéran
avatar


MessageSujet: Re: Peak-oil   Ven 13 Juin 2008 - 6:11

J'adore la derniere phrase : ce sont les méchants 'autres' qui vont se calmer sur le pétrole, pas nous.....( nous, nous nous sommes toujours goinfrés, pourquoi changer ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Peak-oil   Ven 13 Juin 2008 - 9:06

soucolline a écrit:
J'adore la derniere phrase : ce sont les méchants 'autres' qui vont se calmer sur le pétrole, pas nous.....( nous, nous nous sommes toujours goinfrés, pourquoi changer ?)
C'est ça le malheur... L'on s'est tellement rendu dépendant du pétrole qu'aucun gouvernement n'envisage de s'en passer... Je me rappelle que déja enfant, l'on parlait de la fin du pétrole qui devait arriver au début du XXIe siècle... et rien ou pas grand chose n'a été fait pour s'y préparer... Il n'y a bien que l'argent qui compte et tant que l'écologie n'est pas rentable (le sera-t-elle un jour ?) elle n'intéresse personne sérieusement... L'on parle de solution propre alternative au pétrole mais actuellement rien ne peut encore sérieusement le remplacer... et malheureusement pour la planète et le réchauffement climatique, certains voient d'un bon oeil l'extraction des hydrates de méthane sous-marin (gaz à effet de serre encore pire que le CO2) et certains parlent même de la possibilité de générer de l'essence à partir du charbon (comme les allemands l'on fait à la fin de la 2e guerre mondiale)... Neutral

Perso, je le vois bien sombre l'Avenir de nos sociétés... Pris à la gorge entre le Papy boom, la crise économique provoquait par la crise énergétique et les perturbations climatiques dues au réchauffement... Shocked

Aucun gouvernement ne voudra remettre en cause nos modèles de consommation... et cela ne finira que par engendrer de lourdes tensions... Suspect

On nous a habituer à croire que l'avenir devait n'être que croissance: économique, démographique, de niveaux de vie... alors que nous savons très bien que tout ceci est impossible à tenir... et que l'Histoire est un perpétuel recommencement... Sommes nous en train d'assister à un effondrement d'Empire ?

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Peak-oil   Mer 16 Juil 2008 - 14:07

http://www.france-info.com/spip.php?article161317&theme=69&sous_theme=69#
Citation :
Pétrole: baril pourrait atteindre "250 voire 300 dollars d'ici 3 ou 4 ans" (IFP)
16/07/2008-[13:34] - AFP

PARIS, 16 juil 2008 (AFP) - Le baril de pétrole pourrait atteindre les "250 voire 300 dollars d’ici trois ou quatre ans", a estimé mercredi Olivier Appert, président de l’Institut français de pétrole (IFP) lors d’une réunion sur l’énergie à l’Assemblée nationale.

"L’augmentation des prix du pétrole ne se traduit pas par une baisse de la demande alors que l’offre diminue (...). Nous pourrions avoir un baril à 250 voire 300 dollars d’ici trois ou quatre ans", a indiqué M. Appert. "La flambée du pétrole n’est pas liée à une absence de réserves, mais à une absence d’investissements sur l’ensemble de la chaîne pétrolière ainsi qu’aux problèmes géopolitiques", a-t-il souligné. De son côté, Bernard Bigot, Haut-commissaire à l’énergie atomique, a reconnu que "le pic pétrolier, il arrive, il est là", soulignant que "le système énergétique selon lequel le monde fonctionne aujourd’hui n’est plus durable". "La France n’a pratiquement plus d’énergie fossile à sa disposition, mais à l’horizon 2050 la France peut s’exonérer de la dépendance à l’énergie fossile grâce au nucléaire et aux énergies renouvelables. La combinaison des deux est essentielle", a-t-il dit au cours de cette réunion. "Il faut augmenter le parc nucléaire de 25% et que les énergies renouvelables représentent 25% de notre consommation énergétique" pour assurer notre indépendance vis-à-vis du pétrole, a-t-il estimé. M. Bigot a insisté sur l’importance des énergies renouvelables et notamment de la biomasse. Selon lui, 50 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) sont disponibles dans la biomasse, ce qui représente "environ l’énergie pétrolière consacrée aux transports". Les cours du pétrole évoluaient autour des 138 dollars mercredi, au lendemain d’une chute historique de six dollars provoquée par les craintes sur la santé de l’économie américaine.

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
soucolline
Vétéran
Vétéran
avatar


MessageSujet: Re: Peak-oil   Mer 16 Juil 2008 - 20:14

Et c'est pas ça qui va arranger les choses...

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2129

scratch Pas bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Peak-oil   Mer 16 Juil 2008 - 20:20

Ouille... on est mal barré... Neutral

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peak-oil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peak-oil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Chargeur ROBBE Tripl3 Power Peak EQ-BID
» reglage chargeur "delta peak"
» (ref 7363) set - The Eagle of danger peak
» [Peak's Wood] Mérédith,la duchesse s'ennuie/ news p.2
» AX "pikes peak" 1/18

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les passions du Skipp :: L'Homme, son environnement et son monde intérieur :: Écologie, Économie, Bien être-
Sauter vers: