Les passions du Skipp

Mes passions: Histoire et civilisations, Tritons et amphibiens, Cétoines, parapsychologie et zététique, etc...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La chute d’un astéroïde suivie en direct

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: La chute d’un astéroïde suivie en direct   Jeu 9 Oct 2008 - 9:10

Bonjour, Smile

Pour la première fois au monde la chute d'un astéroïde a été suivie en direct... Heureusement pour nous celui ci était petit et son point de chute prévu au nord du Soudan dans une région désertique.

Citation :
La chute d’un astéroïde suivie en direct

Par Jean Etienne, Futura-Sciences

Comme l'avait prévu le Catalina Sky Survey opérant depuis l’observatoire de Tucson (Arizona), le petit astéroïde 2008 TC3 a percuté la Terre durant la nuit du 6 au 7 octobre au nord du Soudan, sans toutefois provoquer le moindre dégât.

2008 TC3 est un petit astéroïde de la catégorie des géocroiseurs, autrement dit un objet céleste résultant de la formation du Système solaire et dont l’orbite l’amène à croiser épisodiquement celle de la Terre. Sa découverte, seulement quelques dizaines d’heures avant son passage, a suscité l’émotion dans le monde des astronomes puisqu’il a été rapidement établi que celui-ci rencontrerait notre planète le 7 octobre 2008 à 2 h 46 TU, au niveau du nord du Soudan, une zone presque entièrement désertique.

Le faible angle d’incidence (19 degrés) et sa faible vitesse relative (12,8 km/seconde) n’en faisaient certes pas un objet bien redoutable. La Terre a vu bien pire… De plus, sa faible masse déduite de son diamètre, estimé entre 1 et 3 mètres, laissait présager une désintégration totale durant la traversée de l’atmosphère.

D’après les dernières observations radar de l’astéroïde, devenu météorite par sa chute, l’objet devait pénétrer dans l’atmosphère terrestre à 2 h 45 et 28 secondes (+/- 15 secondes) et atteindre une décélération maximale 26 secondes plus tard à une altitude de 14 km. Si des fragments ont survécu à la traversée, ceux-ci devaient toucher le sol à 2 h 46 et 20 secondes. A noter que l’endroit de l’impact était entré dans la partie nocturne de la Terre depuis peu, le Soleil s’étant couché à 1 h 50 TU.

Une observation probablement fructueuse
En prévision du passage du bolide dans l’atmosphère, de nombreux observateurs ont veillé une partie de la nuit, espérant apercevoir quelque chose… Cet honneur revint aux passagers d’un avion de ligne de la compagnie néerlandaise KLM, croisant à 1.400 km environ du point d’impact prévu. Ceux-ci ont pu observer une brève illumination juste avant l’instant calculé pour la chute, ce qui corrobore probablement l’hypothèse d’une désintégration dans l’atmosphère.

Cette observation suscitera certainement de nombreuses recherches, car il s’agit de la première chute d’un tel objet dont la trajectoire a pu être analysée avant sa pénétration dans l’atmosphère terrestre. Le 8 février 1969, une météorite avait déjà été repérée avant sa chute à Pueblito de Allende (Mexique), mais l’approximation des données quelquefois contradictoires, résultant de moyens moins sophistiqués qu’aujourd’hui, les avait rendues inexploitables.



Le 10 août 1972, les touristes profitant du soleil au parc de Grand Leton, au Wyoming, ont pu admirer le sillage provoqué par le passage dans l'atmosphère d'un objet brillant laissant derrière lui un important sillage. Les données radar ont bientôt révélé qu'il s'agissait d'une météorite - en fait un petit astéroïde – d'un diamètre de 80 mètres de long environ pour un poids de plus d'un million de tonnes, qui avait traversé pendant 101 secondes les hautes couches de l'atmosphère jusqu'à 58 kilomètres d'altitude à 53.000 km/heure et qui est repartit par ricoché dans l'espace. Il est très probable que si cet objet n'avait pas été directement aperçu, personne n'aurait détecté sa présence… Alors, combien d'astéroïdes nous ont-ils frôlés incognito dans l'histoire récente ?


Le météore de la météorite de Peekskill a pu être observé durant quarante secondes, du Kentucky au New Jersey. La météorite a fini sa course dans une petite ville de l'état de New York, à Peekskill. Michelle Knapp entend un bruit assourdissant dans la rue et se penche à la fenêtre pour déterminer la provenance du bruit. C'est alors qu'elle aperçoit le coffre de sa voiture, transpercé de haut en bas par une météorite d'environ douze kg, que l'on retrouvera peu après, enfoncée dans l'asphalte... La chute de la météorite a été filmée par un vidéaste amateur: http://www.meteorite.fr/video/pkskill.mpg


Dans l'Antiquité, on considérait les météorites comme des messages du ciel. Le fer qu'elles contenaient était très recherché, afin d'en faire des armes ou bien des bijoux. Il faut attendre la chute en Alsace de la météorite d'Ensisheim, en 1492, pour disposer de témoignages et de documents pas trop fantaisistes. Deux théories s'affrontreront au cours des siècles : celle pour laquelle les météorites ne sont que de simples pierres frappées par la foudre, d'où le nom de "pierres de tonnerre" ou "pierre de foudre" qu'on leur donnait au XVII° siècle. Une autre théorie, qui comptait dans ses rangs Descartes, entrevoyait un lien entre les météorites et les étoiles filantes.

Par chez moi, dans la Marne, les gens qui trouvaient des boules de pyrites de fer pensaient que ces boules tombaient du ciel et ils les appelaient "boules de tonnerre". Ces boules n'ont rien de météoritiques et proviennent en fait des anciens fonds marins qui il y'a plusieurs centaines de millions d'années étaient situés dans nos régions (ils sont proches des nodules polymétalliques). On trouve ainsi fréquement ces boules dans les régions à craie... comme la champagne, la Picardie, etc...

Rassurez vous, moins de 500 pierres de la taille d'une balle de tennis atteigneraient tous les ans la surface terrestre. L'immense majorité des météorites se désintègrent lors de leur chute avant de toucher le sol.

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
Skipp
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: La chute d’un astéroïde suivie en direct   Lun 24 Nov 2008 - 19:10

Et voici une autre météorite... filmée par hasard cette fois ci... Une caméra embarquée dans une voiture de police canadienne a permis de prendre ces superbes images d'une météorite survolant la ville d'Edmonton... Un tel film n'est pas si rare que cela mais les images sont belles... Razz
http://ca.youtube.com/watch?v=VVS5tMXoT0E

Et voici tout une série de météorites filmées:
http://fr.youtube.com/results?search_query=meteor&search_type=&aq=f

_________________
@+
Skipp
Site: http://skipp.perso.sfr.fr
Forums: http://skipp.superforum.fr
Coucou Invité, passe une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipp.perso.sfr.fr/
 
La chute d’un astéroïde suivie en direct
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Play astérix 1980-1985
» [Echange] patrick: astérix + divers (mise à jour 4/2/2013)
» Timbres gaulois pour les 50 ans d'Astérix
» Astérix par touchtatis
» Goscinny et Uderzo - Astérix le Gaulois - Astérix T1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les passions du Skipp :: Divers :: Science-
Sauter vers: